Le temps froid va s’installer lundi sur le N.-B.

Tout semble indiquer que la saison froide va s’installer pour de bon dès lundi un peu partout au Nouveau-Brunswick.

Tant du côté d’Environnement Canada que de MétéoMédia ou de la firme américaine AccueWeather, on affirme qu’un long chapitre de températures froides va s’installer sur l’ensemble de la province.

AccueWeather va jusqu’à avancer que le mercure ne devrait pas dépasser 0° une seule fois d’ici le reste de l’année dans le nord de la province, même en plein jour.

Les résidents des secteurs sud du Nouveau-Brunswick pourraient toutefois avoir droit à des températures supérieures au point de congélation pratiquement tous les jours durant les semaines de Noël et du Nouvel An.

«C’est l’hiver qui arrive, mais on n’a pas vraiment de neige ou de précipitation qui s’en vient avec ça. On ne parle pas non plus de tempête hivernale», a indiqué Claude Côté, météorologue à Environnement Canada.

Le mercure a atteint exceptionnellement tôt mercredi la marque presque magique de 11° à quelques endroits au Nouveau-Brunswick, soit près de 20° au-dessus des normales.

Le temps doux devrait durer jusqu’à samedi, avant l’arrivée soudaine du temps froid lundi et d’un mercure en dessous des normales de saison.

Les centres de ski sur le qui-vive

Les centres de ski de la province vont accueillir avec bonheur l’arrivée de températures plus froides.

Les précipitations sous forme de pluie parfois forte risquent toutefois de contrecarrer les plans de certaines stations qui espéraient amorcer leurs opérations en fin de semaine.

«Nous sommes à l’étape d’évaluer l’ouverture pour ce weekend. Nous visons toujours ouvrir vendredi. Cependant, la décision sera prise à la dernière minute», a laissé savoir mercredi la direction du Mont Farlagne, à Edmundston.

«Nous souhaitons une baisse de la température afin de redémarrer la production de neige artificielle. D’ici là, faites la danse de la neige!»

Même son de cloche au Centre de ski Poley Mountain, à Sussex.

«Notre date d’ouverture est prévue le samedi 9 décembre, mais il pourrait survenir un changement», a indiqué Sheila Coates.

À Atholville, les responsables du Parc provincial Sugarloaf se croisent les doigts encore plus qu’ailleurs.

«On attend que dame nature nous envoie de la neige. Il faudrait un bon 30 centimètres», a expliqué le directeur Greg Dion.

Le centre de ski devait pouvoir compter sur un équipement de fabrication de neige artificielle qui lui aurait permis d’ouvrir ses portes la fin de semaine dernière.

Des retards de livraison ont toutefois causé le report de cette ouverture hâtive.

«Nous voulons absolument être ouverts pour la saison des Fêtes», avance Greg Dion.