Les bons coups de l’année: neuf rayons de soleil en 2017

Il y a de ces histoires positives qui viennent nous chercher, qui nous font sourire et qui nous touchent. Voici neuf bons coups qui ont retenu notre attention en 2017 au Nouveau-Brunswick.

#BeccaToldMeTo

Becca Schofield, une adolescente de Riverview atteinte d’un cancer en phase terminale, nous a émus en 2017 par son courage et son altruisme. En décembre 2016, elle a demandé aux gens de faire des gestes de gentillesse en son nom. Son appel, lancé sur Facebook, a fait le tour du monde. Au cours des mois suivants, Becca a continué à pousser les gens à accomplir de bonnes actions et à faire vivre le mot-clic #BeccaToldMeTo.

Lire le texte: https://goo.gl/iPydVk

La ténacité de Sam Lund

Le lanceur des Fisher Cats de Moncton, Sam Lund, n’a vraiment pas eu de chance en septembre dernier lors des séries éliminatoires en se disloquant l’épaule. La convalescence de ce jeune athlète gaucher de 22 ans allait durer de six à huit semaines, avait-on appris. Trois jours plus tard, il a pris tout le monde par surprise en revenant sur le monticule et en aidant son équipe à remporter une victoire importante. Les Fisher Cats ont ensuite brillé lors de la finale et ramené le championnat à Moncton pour la première fois en douze ans.

Lire le texte: https://goo.gl/phGqg2

Un bébé sauvé de justesse à Bathurst

Camie Basque et Marc-Antoine Boivin ont eu la peur de leur vie, en avril dernier, lorsque leur bébé âgé de deux semaines a arrêté de respirer. Paniqués, ces parents de Bathurst ont composé le 911 et ont pratiqué la réanimation cardio-pulmonaire en attendant les secours. Le premier intervenant sur les lieux a été le sergent Karl Hachey, de la Force policière de Bathurst. Le bébé n’avait plus de pouls et ne réagissait pas à la respiration artificielle. Le policier est donc passé au plan b et lui a sauvé la vie en lui faisant des massages thoraciques. Le petit Mickaël a commencé à pleurer et a rapidement été transporté à l’hôpital. Aux dernières nouvelles, il se porte très bien.

Lire le texte: https://goo.gl/Lywox2

 Un chien laissé en Floride retrouve son maître au N.-B.

Gilles Landry ne prévoyait laisser sa chienne Aster en Floride que pendant le temps des Fêtes à la fin de 2016, le temps qu’il revienne à Edmundston visiter ses proches. Il a cependant dû changer ses plans lorsqu’un double cancer lui a été diagnostiqué. Sa fille a alors lancé un appel dans les médias sociaux pour que la petite bête puisse venir réconforter son maître en cette période difficile. Un couple de Saint-Léonard s’est porté volontaire pour ramener Aster à Edmundston auprès de Gilles Landry. Ce dernier est décédé à la fin février.

Lire le texte: https://goo.gl/ybqqC9

La générosité des Néo-Brunswickois pendant la crise du verglas

La côte est du Nouveau-Brunswick a été ébranlée par une puissante tempête de verglas au début de 2017. Rapidement, une bonne partie de la province a été plongée dans le noir. À l’apogée de la crise, près de 300 000 personnes se sont retrouvées sans courant. Un peu partout dans les régions touchées, on a vu des gens se serrer les coudes pour aider les sinistrés. Certains ont préparé de la nourriture et donné un coup de main dans les refuges, tandis que d’autres ont prêté des génératrices et donné du carburant. L’armée est aussi venue en renforts pour aider les équipes d’Énergie NB qui travaillaient d’arrache-pied pour rétablir le courant.

Les traverses aux couleurs de l’arc-en-ciel

Le Village de Cap-Pelé a célébré haut et fort la diversité sexuelle et des genres, l’été dernier, en peignant des passages pour piétons aux couleurs du drapeau de la fierté LGBTQ2+. Cette communauté du Sud-Est a ensuite lancé un défi aux autres municipalités de la région. Bon nombre d’entre elles ont répondu à l’appel. On a alors assisté à une vague d’initiatives du genre, entre autres à Rogersville, Bouctouche, Shediac et Memramcook.

Lire le texte: https://goo.gl/SZ7G4E

Lisa LeBlanc finaliste au prix Polaris

Lisa LeBlanc s’est démarquée une fois de plus en 2017 lorsque son album anglophone «Why You Wanna Leave, Runaway Queen?» s’est retrouvé sur la liste courte du prestigieux prix Polaris. Cette reconnaissance, basée strictement sur le mérite artistique et sans égard aux ventes, est remise au meilleur album canadien de l’année. Lors du gala, Lisa LeBlanc ne l’a finalement pas remporté, mais est revenue à la maison la tête haute.

Lire le texte: https://goo.gl/BL5b4i

Les Gazelles d’Acadie réalisent leur rêve

Deux ambulancières de la Péninsule acadienne, Guylaine Robert et Karine Elward, ont réalisé leur rêve à la fin mars en participant au Rally Aïcha des Gazelles. Pendant neuf jours, les «Gazelles d’Acadie» ont parcouru 2500 kilomètres sans GPS. Elles ont réussi à se hisser au 23e rang sur 137 équipes dans leur catégorie. Leur participation à ce rallye hors-piste 100% féminin a été le point culminant d’une aventure qui aura duré deux ans et lors de laquelle elles ont récolté environ 46 000$ grâce à de nombreuses activités de financement. Lors de leur retour à Moncton, elles ont été eu droit à un accueil digne de vedettes de le la part de leurs proches, qui s’étaient déplacés nombreux pour souligner leur tour de force.

Lire le texte: https://goo.gl/BdqdbC

Une belle histoire de retrouvailles

En juillet dernier, l’artiste Raynald Basque a lancé un appel sur Facebook pour retrouver un enfant dont il avait fait le portrait au début des années 1990. À l’époque, le père de ce dernier lui avait passé une commande, mais n’était jamais venu chercher le tableau. Plus de 4000 partages et quelques fausses pistes plus tard, il est entré en contact avec la mère du bébé. Elle n’était même pas au courant de l’existence de ce portrait, commandé son mari peu avant de décéder accidentellement. Raynald Basque a rencontrée la mère et lui a remis l’oeuvre réalisée près de trente ans plus tôt.

Lire le texte: https://goo.gl/k8fgVK