Haut-Madawaska: le parc éolien ne sera pas érigé de sitôt

Les membres de la Coopérative d’énergie renouvelable du Nord-Ouest (CERNO) et l’administration de la Communauté rurale du Haut-Madawaska digèrent mal le rejet de la part d’Énergie Nouveau-Brunswick d’un projet de parc éolien à Lac Baker.

Le projet, s’il avait vu le jour, aurait permis l’installation de quelques éoliennes sur le rang des Collin.

La coopérative avait profité du lancement du programme gouvernemental de production locale d’énergie renouvelable à petite échelle pour proposer à Énergie NB l’initiative qui est caressée depuis déjà une dizaine d’années.

Le président de la CERNO, Paul-Émile Soucy, a indiqué ne pas connaitre les raisons qui ont bien pu inciter Énergie NB à rejeter le projet qui était évalué à pas moins de 60 millions de dollars.

«Il y a bien eu une rencontre avec un représentant d’Énergie NB pour en savoir un peu plus, mais les informations relatives aux dossiers demeurent confidentielles, alors on n’en sait pas tellement plus», a expliqué le président de la coopérative.

«On sait toutefois qu’il y avait deux critères importants, dont l’aspect communautaire qui cadrait bien avec notre projet. Ce qui nous laisse croire que c’est le coût de revente de l’électricité proposée à Énergie NB qui a joué contre nous», a précisé Paul-Émile Soucy.

La Coopérative d’énergie renouvelable du Nord-Ouest écarte du revers de la main l’idée d’abandonner tout simplement le projet d’aménagement d’un parc éolien à Lac Baker ou ailleurs dans le Haut-Madawaska.

«Ce n’est pas mort, il y a moyen de produire de l’énergie dans le Haut-Madawaska d’une quelconque façon et de générer des retombées économiques», a affirmé Paul-Émile Soucy.

Les responsables de l’organisme entendent rencontrer sous peu Énergie Nouveau-Brunswick et des représentants du gouvernement provincial afin de proposer une solution de rechange au projet parc éolien.

«Un projet de 60 millions, on ne voit pas ça à toutes les semaines au Madawaska ou ailleurs», a résumé le président de la coopérative.

Dressant un bilan des moments forts de l’année 2017, le maire de la Communauté rurale du Haut-Madawaska avait récemment indiqué vouloir oublier autant que possible ce rejet par Énergie NB de l’initiative proposée par le CERNO.

«C’était un projet intéressant, avec de belles retombées économiques pour toutes les communautés. C’est une grande déception, nous croyons toujours que nous avions satisfait les critères d’Énergie NB», a indiqué le maire Jean-Pierre Ouellet.