Extra-mural: Higgs ne s’engage pas à résilier le contrat

Le chef du Parti progressiste-conservateur continue de critiquer l’entente entre la province et la société Medavie concernant le Programme extra-mural sans toutefois s’engager à résilier le contrat maintenant que l’accord a été rendu public.

S’il est élu à la tête du gouvernement lors des prochaines élections, Blaine Higgs promet de travailler avec les professionnels de la santé et ceux qui s’opposent à la privatisation de la gestion de l’extra-mural pour évaluer «si les résultats sont vraiment meilleurs ou s’ils sont pires».

Même s’ils trouvent plusieurs défauts au contrat signé le 31 décembre par le gouvernement du premier ministre Brian Gallant, M. Higgs refuse cependant de faire la promesse «typiquement politique» de «défaire ce que l’autre a fait».

«Je veux obliger les gens à rendre des comptes pour obtenir de meilleurs résultats. Je veux m’assurer que nous ne mettrons aucunement en péril notre système public de santé.»

«Et si je n’y arrive pas, là on verra», dit-il au sujet de la possibilité de rompre l’accord avec Medavie.

Selon le contrat rendu public lundi par le ministère de la Santé, la province peut mettre fin à l’entente de dix ans à tout moment «sans motif» à condition de verser à l’entreprise sans but lucratif «les coûts réels» de la résiliation jusqu’à concurrence d’un million $.

D’après le chef de l’opposition officielle, le contrat avec Medavie semble se concentrer davantage sur la quantité que la qualité.

Blaine Higgs craint notamment que les employés de l’extra-mural soient forcés de raccourcir la durée de chaque visite à domicile afin de répondre à la hausse générale du nombre de visites prévues dans l’accord.

Il redoute également la présence d’exceptions dans le contrat comme celles qui permettent à Ambulance NB (également administrée par Medavie) de mettre plus de temps à répondre à un appel dans certaines circonstances sans être confrontée à des pénalités.

«Mon inquiétude c’est: combien y a-t-il d’exceptions et quels sont les détails? Comment détermine-t-on que le service est en train de s’améliorer?»

Le chef du Parti vert dénonce également l’entente avec Medavie. David Coon déplore notamment que le dirigeant de la nouvelle société qui regroupe le Programme extra-mural, Ambulance NB et la ligne Télé-Soins soit nommé par Medavie et non par la province.

«C’est le même problème qu’avec Ambulance NB. Pas de responsabilité, pas de transparence», résume-t-il.

Après avoir lu le contrat, M. Coon affirme n’y avoir rien trouvé pour garantir la collaboration sans obstacle entre les réseaux de santé Vitalité et Horizon et l’extra-mural.

«Avant janvier, il n’y avait aucun obstacle entre le travail dans les hôpitaux et à l’extérieur avec l’extra-mural. C’était la même entité. Maintenant, on dirait que le gouvernement vient de créer des silos.»