L’aéroport de Bathurst a perdu plus du quart de ses passagers en trois ans

Le déclin du nombre de passagers à l’Aéroport régional de Bathurst se poursuit. Ils sont passés de 51 888 en 2015 à 38 058 en 2017 (soit une diminution de 26,7%). Un projet d’agrandissement de 6,3 millions $ permet cependant d’envisager un revirement de la situation au cours des prochaines années.

L’Aéroport régional de Bathurst a dévoilé ses statistiques sur le nombre de passagers en 2017 en début de semaine. Un total de 38 058 passagers y sont passés en 2017 contre 44 501 en 2016. La baisse est attribuée à quelques facteurs dont le retrait d’un troisième vol quotidien d’Air Canada vers Montréal durant la saison estivale.

Le déclin était prévu par la direction, indique Katherine Lanteigne, coordinatrice du marketing et des communications à l’Aéroport.

«En septembre, lors de notre assemblée générale annuelle, on a indiqué qu’on s’attendait à une diminution. Quand Air Canada a fait savoir qu’il n’ajoutait pas un troisième vol cet été, on savait immédiatement qu’il y aurait un impact.»

On ne sait toujours pas si Air Canada compte offrir ce troisième vol en 2018.

«La décision leur revient. On n’est pas encore au courant. Si ça arrive, on va le savoir à la dernière minute.»

Selon Isabelle Arthur, porte-parole chez Air Canada, la décision de retirer le troisième vol a été prise car la demande n’était plus suffisante.

«Nous établissons nos horaires selon la demande des voyageurs, et si elle se met à augmenter suffisamment nous étudierons certainement la possibilité de rajouter de la capacité.»

Le ralentissement économique dans l’Ouest canadien est aussi montré du doigt.

«On remarque vraiment que le ralentissement dans l’Ouest canadien a un impact direct sur nos activités. C’est intéressant dans la mesure où ça ne touche pas seulement à l’Alberta par exemple, mais ça se fait ressentir un peu partout au pays. De notre côté, l’impact est au niveau des travailleurs qui décollaient à partir de chez nous», explique Katherine Lanteigne,.

La fermeture temporaire de la piste d’atterrissage du 10 au 12 octobre a aussi des répercussions sur les statistiques en 2017. Elle a été fermée pour terminer les travaux de prolongement qui étaient prévus depuis longtemps dans le cadre de l’agrandissement de l’aéroport. La construction d’un deuxième terminal  est actuellement en cours.

L’espoir ne s’envole pas

Le prolongement de la piste d’atterrissage et la modernisation de l’aéroport permettent d’ailleurs d’espérer que le nombre de passagers pourrait grimper de nouveau au cours des prochaines années.

«Ça va nous permettre d’accommoder de plus grands aéronefs. Il y a des compagnies aériennes où leurs plus petits avions ne peuvent pas atterrir à Bathurst. Même s’ils souhaitaient ajouter leurs services chez nous, on ne pouvait pas les accommoder. En allongeant la piste, nous pourrions tenter d’attirer d’autres avions. Ça va nous ouvrir des portes qui étaient fermées auparavant.»

En plus d’accueillir deux vols quotidiens d’Air Canada, l’Aéroport régional de Bathurst est aussi utilisé par Évasion Air, une entreprise qui se spécialise dans l’offre de vols privés et de cours de pilotage ainsi que les ambulances aériennes. Des avions privés s’en servent aussi.

La fin du projet d’agrandissement de l’Aéroport est prévue en juillet 2018.