Un ado d’Edmundston dit avoir découvert une faille majeure chez Apple

Un adolescent vivant le quartier Saint-Jacques, à Edmundston, dit avoir découvert une importante faille dans la sécurité du système d’exploitation de la version iOS 11.2.1 de  la multinationale Apple.

Abréviation des mots «Operating System», iOS désigne le système d’exploitation qui assure les liaisons entre les ressources et les applications des appareils iPhone et iPad.

Xavier Bouchard a expliqué à l’Acadie Nouvelle avoir réussi à déverrouiller son téléphone sans jamais y avoir touché.

Le jeune homme, âgé de 16 ans, a affirmé avoir réussi la chose en se servant de l’application Siri, un assistant personnel intelligent qui permet d’accomplir de nombreuses tâches.

Il permet, entre autres, d’envoyer des messages, de fixer des rendez-vous, de trouver une pizzéria, d’avoir un aperçu des prévisions météorologiques ou d’effectuer des appels téléphoniques, tout ça simplement avec l’aide de sa voix.

iPhone
Un modèle récent du populaire téléphone d’Apple, l’iPhone. – Contribution

Vérification faite, il est clairement indiqué que l’application Siri ne peut en aucun temps débloquer un appareil iPhone, de quelque façon que ce soit. Il faut normalement inscrire son mot de passe ou bien utiliser ses empreintes digitales pour déverrouiller l’appareil intelligent.

Xavier Bouchard y serait parvenu lundi soir, en ajoutant son mot de passe à sa commande vocale.

«Ce que j’ai trouvé bizarre, c’est qu’Apple m’a affirmé que ça ne pouvait pas se faire. On m’a demandé de rapporter cette faille à l’entreprise», raconte l’adolescent.

Celui-ci a contacté Apple le lendemain, et s’est tout d’abord entretenu par clavardage avec une représentante de l’entreprise.

«J’ai découvert qu’il est possible de déverrouiller son appareil sans utiliser Touch ID», écrit le jeune homme à son interlocutrice.

«Wow! C’est incroyable!», a rétorqué cette dernière, avant de lui suggérer de raconter à nouveau sa découverte dans une section de leur site web dédiée aux commentaires.

Xavier Bouchard a poursuivi de plus belle ses démarches, cette fois lors d’une conversation téléphonique avec une autre représentante d’Apple.

«Nous sommes en train de traiter le bogue», a expliqué la préposée de l’entreprise lors de l’échange téléphonique qui a été enregistré par l’adolescent.

Qualifiant la faille de majeure, Xavier Bouchard s’est rapidement intéressé à la possibilité d’obtenir une récompense de la part d’Apple.

Après quelques minutes d’attente au téléphone, la représentante de l’entreprise lui a indiqué de communiquer à nouveau par écrit avec Apple, dont une équipe d’ingénieur aura à évaluer la teneur de la faille et d’une éventuelle récompense.

«Je prendrais bien une somme d’argent ou bien un ordinateur MacBook», a raconté Xavier Bouchard.

Le jeune homme assure qu’Apple a tenu compte de sa découverte lorsqu’est venu le temps de mettre à jour cette semaine le système iOS et d’améliorer ses mesures de sécurité.

«Je voulais partager mon histoire avec tout le monde pour montrer qu’ il y a des gens à Edmundston qui sont capable de faire de telles choses», a expliqué celui qui s’amuse avec les ordinateurs depuis l’âge de quatre ans.