De nouveaux millionnaires à Richibucto

Richibucto a une nouvelle famille millionnaire. Edward et Lisa Allain ont ramassé, vendredi, leur gros chèque de 1 million $ au bureau de Loto atlantique à Moncton.

Edward Allain a reçu un appel de son frère, le mois dernier, lui disant de vérifier ses billets de loterie parce qu’un gros lot de 1 million $ de l’Atlantique 49 avait été gagné à Richibucto.

En blaguant, M. Allain – qui n’avait pas encore vérifié ses billets – a dit à son frère de ne pas prendre la peine de vérifier les siens parce qu’il avait le billet gagnant. Quand il a enfin vérifié ses billets, il a découvert qu’il avait effectivement remporté le gros lot.

«C’était surréel. J’ai regardé la combinaison trois fois, et je l’ai vérifiée de nouveau en ligne. J’ai commencé à crier “je l’ai! Je l’ai!”. Ma fille m’a regardé en disant “tu as quoi?”.»

M. Allain a réveillé son épouse, Lisa, qui prenait une sieste. Somnolente, elle n’a pas compris immédiatement ce qui se passait.

«Quand j’ai entendu tous les bruits, j’ai craint pour ma fille. Je n’avais aucune idée de ce qui se passait. Je pensais qu’il y avait peut-être quelqu’un qui était entré dans la maison.»

«Quand je suis sorti de la chambre, j’ai vu Edward qui criait avec les bras dans les airs. Je lui ai dit “calme-toi!”. C’est alors qu’il m’a dit qu’on avait gagné la loterie. Je ne le croyais pas. Je voulais voir de mes propres yeux.»

L’homme de Richibucto achète souvent des billets avec des groupes de Richibucto. Un de ces groupes a gagné un lot garanti de l’Atlantique 49 de 25 649 $, il y a un an et demi.

«C’est donc la deuxième fois que je me retrouve ici en 18 mois. C’est très excitant.»

M. Allain, qui travaille dans le secteur public, a l’intention de prendre sa retraite un peu plus tôt que prévu. Il a aussi l’intention de terminer des travaux sur sa maison et de remplacer son camion.

De plus, il a l’intention de payer l’éducation postsecondaire de ses deux filles, âgées de 14 et 15 ans.

«Elles n’auront pas besoin de craindre les dettes étudiantes. Je suis content pour elles.»

D’ailleurs, M. Allain a raconté qu’une de ses filles a rédigé une rédaction prémonitoire, il y a quelques mois. Son texte racontait une histoire fictive dans laquelle son père avait gagné la loterie et emporté la famille en vacance en Floride.

Le gros lot a été remporté lors du tirage du samedi 9 décembre de l’Atlantique 49.

Il a fait l’objet d’un gel de 30 jours et d’une enquête de «réclamation de lot par une entité apparentée». La mesure est appliquée dans les cas où le gagnant a un lien étroit avec l’agence qui gère la loterie. Il peut, par exemple, être un employé de Loto atlantique ou d’un point de vente, ou avoir un lien de parenté avec une telle personne.

Le billet a été vendu dans un dépanneur Irving de Richibucto.