Inkerman: une surfaceuse retirée des glaces

La destruction de l’ancien pont ferroviaire d’Inkerman en septembre 2017 oblige les motoneigistes de la Péninsule acadienne à s’adapter. Un nouveau sentier a alors été aménagé sur le Lac Inkerman. Pendant quelques semaines, tout allait bien, jusqu’à ce que la glace ait cédé sous le poids d’une surfaceuse le week-end dernier.

Cette semaine, les membres du Club Motoneige Péninsule acadienne ont multiplié les efforts pour retirer la surfaceuse de l’eau.

Par exemple, des bénévoles ont tenté de la retirer avec un bulldozer à partir des berges, mais en vain.

«On a aussi essayé de la tirer en plaçant des morceaux de bois en dessous pour faire une sorte de traîne, mais on n’a pas réussi», raconte Wesley Stewart, président du Club.

Ils ont enfin réussi à sortir la machine jeudi grâce – entre autres – au travail et à l’ingéniosité de Michel Cormier, un entrepreneur de Pokesudie.  Voici des photos de «l’opération sauvetage» qu’il a posté sur son site Facebook.

Avant l’incendie de septembre 2017, le pont faisait partie intégrante du réseau de sentiers emprunté par les motoneigistes. Pour qu’ils puissent continuer de pratiquer leur activité hivernale préférée, un sentier alternatif a été aménagé sur le lac Inkerman.

Les membres du Club Motoneige ont consulté des gens de la région pour connaître le meilleur endroit où traverser.

«On a surfacé la piste pour la première fois vers le 28 décembre. Lorsqu’on a placé nos balises, la glace avait une épaisseur de 14 pouces. Par la suite, on est passé cinq ou six fois avec la surfaceuse dans cette région sans problème.»

Différents facteurs expliquent pourquoi la machine est passée à travers la glace.

«Il se peut que la glace à cet endroit était un peu plus mince, bien qu’on ait scié la glace autour de la machine et la glace était très épaisse. C’est peut-être l’un des effets de la météo récente où il a beaucoup neigé et ensuite il y a eu de la pluie. La neige était pesante et ç’a peut-être fait caler la glace.»

M. Stewart demande aux motoneigistes de faire preuve de prudence lorsqu’ils traversent le lac.

«Le monde traverse encore en motoneige. La glace est encore épaisse. Quant à la surfaceuse, c’est quand même une machine assez lourde en comparaison à une motoneige.»

Nouvelle loterie chasse à l’as

Puisque l’objectif ultime demeure la construction d’un nouveau pont, le Comité du pont d’Inkerman vient de lancer une loterie chasse à l’as pour financer la poursuite de ses démarches.

Les billets sont à vendre à compter du 16 janvier à 12h30 au Centre communautaire d’Inkerman. Le premier tirage aura lieu le 18 janvier à 21h00. Le gros lot est évalué à 5500$.