Avis aux automobilistes: plusieurs routes fermées au N.-B.

Plusieurs tronçons de route sont impraticables au Nouveau-Brunswick et la crue des eaux menaces plusieurs ponts.

Environnement Canada a indiqué qu’un système de basse pression avait traversé lentement l’est du pays, déversant au passage de fortes précipitations.

Dans le sud du Nouveau-Brunswick, les précipitations ont dépassé les 50 millimètres dans certains endroits. Des secteurs ont même fait état de précipitations de plus de 100 millimètres.

Selon Environnement Canada, la capacité des sols gelés à absorber de tels déluges est réduite. Ce phénomène, combiné à un réchauffement anormal des températures, peut faire fondre rapidement la neige et causer des débordements.

Des routes ont été endommagées et plusieurs cours d’eau risquent de déborder.

La route 126 est présentement fermée entre la route 116 à Harcourt et l’autoroute 2 à Moncton.

Le ministère des Transports et de l’Infrastructure a émis un avis recommandant d’éviter les déplacements dans plusieurs régions de la province:

– comté de Kent
– comté de Westmorland
– la grande région de Fredericton
– région de Chipman
– nord du comté d’York
– comté de Carleton

Les déplacements ne sont pas recommandés dans ces régions puisque l’on craint des inondations.

Le ministère des Transports et de l’Infrastructure avise également que les régions du nord-ouest et du nord du Nouveau-Brunswick sont sous la neige et que certaines routes sont glissantes.

Ailleurs en province, le vent a emporté le toit de certaines maisons.

En matinée, les autorités municipales de Sussex ont conseillé aux résidents de quelques rues d’évacuer leurs maisons en raison du risque d’inondation, mais Greg McCallum, de l’Organisation des mesures d’urgence du Nouveau-Brunswick, a déclaré samedi après-midi, que la rivière semblait avoir atteint son maximum et que les gens pourraient bientôt retourner chez eux.

Il a ajouté que la municipalité de Hoyt – située entre Fredericton et Saint-Jean – avait été confrontée à d’importants problèmes d’inondation et que des bateaux seraient mis à la disposition du service d’incendie local au cas où les gens ne seraient pas en mesure d’évacuer.

Il a affirmé que plusieurs routes sont fermées dans le sud de la province, et a averti les conducteurs d’éviter toute route couverte d’eau, car il pourrait y avoir des gouffres et des affouillements.

«Nous voulons nous assurer que les gens ne voyagent pas inutilement», a mentionné M. MacCallum aux journalistes. «Si vous devez être sur la route, assurez-vous de vérifier l’état des routes et obéir à tous les panneaux routiers.»

À 19h, plus de 20 000 clients étaient privés de courant dans l’ensemble des Maritimes, dont 1800 en Nouvelle-Écosse et 5300 au Nouveau-Brunswick.

Le porte-parole d’Énergie NB, Marc Belliveau, a souligné  que les rafales de vent ont été la principale cause des pannes, des branches d’arbre fracassant les lignes électriques dans certaines régions.

Selon M. Belliveau, des dizaines d’équipes travaillent pour ramener le courant, et il estime que la plupart des clients pourront ravoir de l’électricité d’ici la fin de la journée.

État d’urgence

Deux municipalités de Terre-Neuve-et-Labrador ont déclaré l’état d’urgence.

Le maire de Corner Brook a déclaré samedi après-midi l’état d’urgence. Des pluies torrentielles et de la fonte des neiges ont endommagé les infrastructures et saturé le système municipal de drainage.

La ville de Humbert Arm South a annoncé samedi soir qu’elle avait décrété un état d’urgence. Un plan de secours a été mis en place.

Le ministère des Transports et des Travaux publics de la province a indiqué que plusieurs routes inondées ont été fermées à la circulation. Certains fossés étaient bouchés, des voies avaient perdu leur barrière de sécurité ou leur asphalte. Par exemple: la Transcanadienne est fermée à l’ouest de Hampden Junction à cause d’un affaissement.