Hawaï: une fausse alarme signalant l’arrivée d’un missile sème la panique

Une fausse alarme signalant l’arrivée d’un missile balistique à Hawaï a provoqué la panique sur l’île américaine, samedi.

L’alerte d’urgence, envoyée sur les téléphones cellulaires, se lisait comme suit: « Menace de missile balistique se dirigeant vers Hawaï. Allez immédiatement aux abris. Ce n’est pas un exercice. »

Le porte-parole de l’agence des services d’urgence d’Hawaï, Richard Repoza, a indiqué qu’il s’agissait d’une fausse alerte. L’agence tente maintenant de déterminer ce qui s’est passé.

La fausse alerte s’est répandue comme une traînée de poudre sur l’île et dans les médias sociaux.

Peu après que certaines personnes eurent partagé une capture d’écran de l’alerte, une représentante d’Hawaï au Congrès a démenti la nouvelle. Tulsi Gabbard a écrit qu’elle avait confirmé avec les autorités qu’il s’agissait d’une fausse alerte.

Jamie Malapit, propriétaire d’un salon de coiffure à Honolulu, a envoyé un message texte à ses clients pour annuler leurs rendez-vous et a fermé son commerce pour la journée.

Il était encore au lit lorsque son téléphone a commencé à sonner « comme un fou ». Il a d’abord cru à un avertissement de tsunami.

« Je me suis réveillé, j’ai vu l’avertissement de missile et je n’y ai pas cru. Je me suis dit: « Non, ça n’arrive pas aujourd’hui », a-t-il soutenu.

M. Malapit était encore « un peu secoué » même après avoir appris la méprise.

« Je suis passé d’une panique à une semi-panique et je me suis dit: « Sommes-nous certains »? », a-t-il expliqué.