Une épicerie bio et sans déchet à Edmundston

Sans trop faire de bruit, un petit commerce situé à Edmundston est en train de faire sa marque par son empreinte bio et son souci pour l’environnement.

Située sur la rue principale, dans le secteur Saint-Jacques, la boutique Terraterre se définit avant toute comme une épicerie santé.

Elle se distingue par sa gamme de produits en vrac qui sont majoritairement certifiés biologiques et équitables.

L’épicerie offre entre autres différentes variétés de café, de noix, de fruits séchés, de céréales, de légumineuses et de thés.

Plusieurs de ses produits sont également sans gluten.

«J’essaie toujours de m’approvisionner auprès de producteurs locaux», tient à préciser d’entrée de jeu la propriétaire du commerce, Manon Whittom.

Terraterre se veut de plus une épicerie zéro déchet, ce qui en ferait un endroit unique au Nouveau-Brunswick, peut-être même en Atlantique selon Mme Whittom.

En fait, lors du récent passage de l’Acadie Nouvelle, impossible de trouver la moindre trace de poubelle, de sac en plastique, de contenant à usage unique ou de produit emballé individuellement.

Ainsi, les clients peuvent se procurer leurs produits préférés, dans la quantité de leur choix, en remplissant leurs propres contenants qu’ils auront apportés au magasin.

«Les clients arrivent avec des pots en vitre ou des contenants en plastique. Ceux qui ont les mains vides peuvent toujours se procurer des contenants de divers format et des sacs en tissu réutilisables qui sont en vente au magasin pour dépanner.

La propriétaire étant végétalienne, il y a peu de chance de retrouver un jour chez Terraterre des coupes de viande, même si celle-ci est certifiée biologique et que l’animal a été élevé en liberté, sans hormone.

Pour ceux qui craignent le montant à débourser une fois le moment venu de passer à la caisse, Manon Whittom assure vouloir offrir des produits à prix concurrentiel.

«J’ai eu l’occasion d’observer le prix de vente de ces produits qui sont vendus ailleurs dans de grands magasins et des petits commerces et j’ai la conviction d’offrir des prix comparables», explique la Gaspésienne d’origine.

«De plus, que le client achète 50, 200 ou 1000 grammes d’un produit, le prix par gramme va toujours demeurer le même», a ajouté la commerçante.

Terraterre est situé dans un complexe qui se veut résolument un espace mieux-être.

En plus de l’épicerie, on retrouve à cet endroit des services de consultation en nutrition, de physiothérapie, de réflexologie ainsi que des séances de yoga, de méditation et même des services en apiculture et en horticulture de l’entreprise Lamontagne Ruche.

Enseignante au primaire de formation, Manon Whittom a déménagé au Madawaska en 2012 avant de procéder à l’ouverture de son commerce quelques années plus tard.

«J’ai toujours voulu qu’il y ait un magasin du genre quelque part dans la région. Il en existe à Montréal et à Québec. Ça m’a inspiré et incité à foncer», explique-t-elle.