Une femme blessée gravement dans un côte à côte à Tracadie

Un grave accident impliquant un véhicule côte à côte à Tracadie rappelle que la prudence est de mise avec ce type de véhicule, qui est de plus en plus populaire dans nos sentiers.

Samedi, vers 16 h15, la GRC a reçu un appel de détresse à propos d’un accident survenu dans un sentier balisé entre les secteurs de Pont-Lafrance et Leech, sur l’ancien camp militaire de Tracadie.

Un véhicule côte à côte est sorti de piste, a heurté une souche, et a effectué plusieurs tonneaux avant de terminer course sur le toit.

Le conducteur, un homme de 63 ans, n’a pas été blessé. Sa passagère, âgée de 62 ans, a eu moins de veine. Elle a été partiellement éjectée du véhicule et a subi une grave blessure  à la tête. Sa vie n’est pas en danger. Elle ne devrait pas, non plus, conserver des séquelles à long terme. Elle ne portait pas sa ceinture de sécurité.

La vitesse et l’alcool ne sont pas en cause.

«Le conducteur n’allait pas très vite, il a simplement dévié un petit peu à l’extérieur du sentier avant de frapper une souche, souligne le sergent Marc Beaupré de la GRC. Ce genre de véhicule se renverse assez facilement, car son centre de gravité est élevé. On a souvent l’impression d’être très stable et très en sécurité dans un côte à côte, mais il faut quand même se méfier.»

Le policier rappelle également l’importance de porter sa ceinture de sécurité, surtout lorsqu’il y en a à l’intérieur de son véhicule. «Oui, les lois sur les véhicules à moteur concernant les ceintures de sécurité ne s’appliquent pas dans ce cas-ci puisqu’il s’agit d’un véhicule hors route, mais utilisez-les lorsqu’elles sont disponibles! Cela aurait pu prévenir la blessure. La dame s’est retrouvée écrasée sous le poids du véhicule.»

Les pompiers de Tracadie et de Rivière-du-Portage ont été appelés à la rescousse pour accéder au site de l’accident, puisque le sentier n’était pas accessible de la route. Il se trouvait à quelques kilomètres dans les bois. Les secouristes ont installé la femme sur un brancard avant de la transporter à l’hôpital.

«Il est vraiment important de se préparer avant d’effectuer une randonnée dans les bois parce que si quelque chose arrive, les secours ne pourront pas toujours arriver rapidement. Il est important d’être au moins deux personnes sur une machine, de dire à des parents ou à des amis où on s’en va et à quelle heure on pense arriver ou revenir. Ce sont des informations qui peuvent vous sauver la vie», mentionne le sergent Beaupré.