Assurance-emploi: Fredericton interpelle Ottawa

Les députés libéraux du Nouveau-Brunswick vont interpeller vendredi le gouvernement du Canada dans le dossier de l’assurance-emploi en présentant une motion à l’Assemblée législative.

La motion exigera d’Ottawa de modifier les dispositions d’admissibilité au programme d’assurance-emploi afin de corriger la situation difficile que vivent les travailleurs saisonniers, particulièrement dans la Péninsule acadienne.

A cause de la dernière baisse du taux de chômage dans la région, plusieurs travailleurs saisonniers dans les usines de transformation du poisson doivent travailler davantage d’heures pour éviter ce que l’on appelle le trou noir. Cette expression désigne la période qui s’écoule entre la fin des prestations d’assurance-emploi des travailleurs saisonniers et le début du travail dans les usines de transformation du poisson.

Depuis les derniers jours, le gouvernement du Nouveau-Brunswick multiplie ses démarches afin de se faire entendre à Ottawa. Jusqu’à maintenant, tout est en vain.

Une lettre envoyée en début de semaine au ministre fédéral responsable du programme de l’assurance-emploi. Jean-Yves Duclos demeure toujours sans réponse.

Le député fédéral d’Acadie-Bathurst, Serge Cormier, a déjà promis de l’aide aux travailleurs, mais il leur demande de faire preuve de patience.