U de M: le processus de sélection d’un nouveau recteur est lancé

L’Université de Moncton partira bientôt à la recherche de celui ou celle qui succèdera à Raymond Théberge, qui a quitté le rectorat le mois dernier. L’institution se donne de 12 à 15 mois pour boucler le processus de sélection.

Nommé commissaire aux langues officielles du Canada, Raymond Théberge a officiellement quitté ses fonctions à l’Université de Moncton à la fin janvier. Il était en poste depuis 2012 et venait d’entamer un deuxième mandat de cinq ans.

Le directeur des communications, des affaires publiques et du marketing de l’U de M, Marc Angers, affirme que le processus qui mènera éventuellement à l’embauche d’un nouveau recteur ou d’une nouvelle rectrice a été lancé récemment.

La mise sur pied du comité consultatif de sélection est en cours, dit-il. «Il n’y a pas de date encore et ce n’est pas dans le ciment, mais on s’attend à ce que le processus de sélection des membres du comité soit terminé au début du mois de mars. Ça, c’est la première étape. On ne peut rien faire d’autre avant que le comité soit mis sur pied.»

Ce comité –formé de sept membres issues du conseil des gouverneurs et du sénat académique de l’institution– sera chargé de mener le processus en suivant les nombreuses étapes prévues dans la Politique de sélection des cadres.

Il devra entre autres définir le profil recherché, faire annoncer le poste à l’interne et à l’externe, dresser la liste des candidats et effectuer diverses consultations dans les trois campus. Le conseil des gouverneurs aura le dernier mot sur la personne choisie.

Marc Angers explique que l’on ne sait pas encore exactement combien de temps tout cela prendra, vu que de nombreux facteurs entreront en jeu. L’U de M devrait cependant trouver la personne qui succédera à Raymond Théberge en 2019, dit-il.

«On ne sait pas trop combien il y aura de candidatures et tout ça. Mais entre 12 et 15 mois (après la formation officielle du comité consultatif de sélection), c’est une date qui nous paraît raisonnable», dit-il.

Jacques Paul Couturier occupera le poste de recteur et de vice-chancelier par intérim en attendant. Avant d’obtenir ce poste, il a été le vice-recteur du campus d’Edmundston de l’Université de Moncton de 2013 à 2018.