Campbellton adopte le programme obstétrical AMPRO

Le Réseau de santé Vitalité ajoute le programme AMPRO OB à l’Hôpital régional de Campbellton, un programme de perfectionnement destiné au personnel œuvrant de près ou de loin à l’unité d’obstétrique-gynécologie.

L’objectif de l’Approche multidisciplinaire en prévention des risques obstétricaux (AMPRO), est de proposer une formation plus standardisée afin d’améliorer les pratiques et d’accroître la sécurité des patientes qui accouchent.

L’établissement restigouchois est l’un des quatre hôpitaux «accoucheurs» du réseau. C’était également le seul à ne pas avoir suivi le programme. Offert depuis plus de dix ans au Canada, il est déjà implanté dans les hôpitaux de Bathurst, d’Edmundston et de Moncton.

«Campbellton a été l’un des premiers hôpitaux à démontrer de l’intérêt à l’époque. Malheureusement, en raison de l’absence de médecin-obstétricien (pour cause de maladie), l’hôpital a dû en retarder l’implantation, et les autres établissements nous ont devancés. Aujourd’hui, l’équipe est stable et cela nous permet d’aller de l’avant avec le programme si bien que tout le réseau l’offre désormais», explique Lyne Bujold, directrice des Services mères-enfants chez Vitalité.

Les mères qui accouchent auront ainsi droit aux mêmes services et pratiques dans chacun des quatre hôpitaux régionaux du réseau.

Accroître la sécurité

Le programme s’adresse au corps médical du département de l’obstétrique, incluant les infirmières, les obstétriciens, les gynécologues, les médecins accoucheurs (trois au Restigouche), les anesthésistes et les pédiatres.

Selon Jessie Caron-Arseneault, infirmière gestionnaire de l’Unité d’obstétrique-gynécologie, la sécurité est déjà un élément prédominant dans la prestation de services auprès des patients, et doublement auprès des patientes au stade de l’accouchement.

L’implantation du programme devrait permettre d’accroître encore cette sécurité.

«Nous offrons déjà un bon service, mais on veut que ce soit optimal et ce programme va nous permettre d’y arriver. AMPRO, c’est une mise à jour sur les nouvelles pratiques. C’est un peu comme un orchestre, on veut que tout les membres du département soient sur la même note et que tous parlent le même langage», indique-t-elle.

Le programme AMPRO est constitué de différents modules d’apprentissage. Le premier niveau devrait prendre trois ans à être complété.
Chaque année, en moyenne 200 enfants naissent à l’hôpital régional de Campbellton.