Bouctouche pourrait remplacer son quai par un parc riverain

La municipalité de Bouctouche propose de remplacer son quai au centre-ville par un parc riverain plutôt que le réparer. Elle espère ainsi hausser ses chances d’obtenir du financement pour régler la situation de l’infrastructure affaissée.

Le quai du centre-ville de Bouctouche est un espace de rencontre populaire chez les résidents de la municipalité de Kent. En été, plusieurs s’y rendent avec leur canne à pêche afin de profiter des belles températures.

Ils ont donc été plusieurs à se plaindre, en juin, quand la municipalité a fermé l’infrastructure au public en raison d’un affaissement.

La municipalité travaille d’arrache-pied afin de trouver une solution, assure le maire Roland Fougère. Après avoir analysé la situation, son équipe croit qu’elle a plus de chances d’obtenir du financement des gouvernements fédéral et provincial en s’éloignant du concept du quai. Ottawa et Fredericton auraient peu d’intérêt à investir dans une telle infrastructure à Bouctouche.

La municipalité devra plutôt miser sur des travaux d’embellissement de l’espace riverain. Un tel projet pourrait comprendre des quais flottants, explique le maire.

«Dans nos plans, les bateaux ne pourront peut-être plus accoster au site de l’ancien quai, mais il y aura d’autres endroits où ils pourront s’arrêter. Le conseil aimerait voir des quais flottants au Pays de la Sagouine et d’autres en face qui permettra aux plaisanciers d’aller aux restaurants du centre-ville.»

Le conseil municipal a décidé d’embaucher un consultant afin de piloter le dossier lors d’une réunion mardi soir. L’employé sous contrat doit remplir le vide laissé par le départ du directeur général Denny Richard.

La municipalité pourrait être sans DG pendant quelques mois, selon Roland Fougère. Elle ne peut pas se permettre d’être sans DG dans le cadre du projet de l’ancien quai.

«Avec l’élection qui approche, il faut présenter nos estimations de projets au gouvernement provincial avant mars. Si on manque ces dates-là, on va manquer le bateau. C’est pourquoi on avait besoin d’embaucher quelqu’un qui travaillera sur nos projets»

Le consultant sera nommé lors de la prochaine réunion municipale à Bouctouche, le 20 février. Il préparera un plan qui sera présenté au public. Le plan sera ensuite soumis aux gouvernements provincial et fédéral.

La municipalité a pris possession du quai en 2013. L’ancien propriétaire, le ministère des Pêches et des Océans (MPO), avait fait connaître son intention de le démolir. La municipalité est intervenue et le MPO a accepté de lui transférer le quai avec la somme de 480 000$ pour l’entretien.

Les administrateurs de la Ville pensaient que le quai ne nécessiterait pas de réparations majeures avant 2025 ou 2030. Leurs projections avaient cependant été trop optimistes.

Le quai restera barricadé jusqu’à ce que des travaux d’amélioration aient lieu. M. Fougère n’est pas en mesure d’estimer quand de tels travaux pourraient avoir lieu, mais assure que son équipe fait de son possible pour que ce soit plus tôt que tard.