Deux élèves du N.-B. remportent une bourse de 100 000$

Deux élèves néo-brunswickoises s’ajoutent à la liste des récipiendaires des prestigieuses bourses Loran.

Marylise Habiyambere de l’école Saint John High et Natasha Vatcher de l’école Oromocto High ont ainsi mis la main l’une des 34 bourses d’une valeur de 100 000$.

Chaque prix Loran comprend une allocation annuelle de 10 000$ durant quatre années, le paiement des frais de scolarité, un financement de 10 000$ pour des stages d’été, un mentorat individuel, une expédition d’une semaine, des rencontres annuelles ainsi que d’autres rassemblements de boursiers.

Bref, tout pour soulager étudiants et parents qui sont ainsi exemptés des frais de scolarité et des imposantes dépenses qui sont propres aux études postsecondaires.

Au-delà de 5000 élèves canadiens aspiraient recevoir l’une de ses alléchantes bourses, les plus importantes du genre au pays.

Après un rigoureux processus de sélection incluant 3 jours d’entrevues régionales et nationales, à peine 34 de ceux-ci ont réussi à se démarquer du lot et mériter le gros lot.

Élève de 12e année, Natasha Vatcher a réussi à franchir cette étape ultime qui s’est déroulée à Toronto au début du mois de février.

À peine deux heures après son retour en avion de la Ville reine et son arrivée à la maison, la bonne nouvelle venait à l’oreille de la finissante.

«Le téléphone a sonné, on m’a dit que je remportais la bourse. Une longue pause de 30 secondes a suivi avant que je réalise ce qui venait de m’arriver, c’était toute une surprise!», a raconté la jeune femme.

Un rassemblement familial qui était prévu pour souligner la présentation du Super Bowl a également permis de célébrer les récents accomplissements de la lauréate.

Natasha Vatcher a laissé son empreinte dans sa communauté en organisant et dirigeant un projet de tricotage de chapeaux au profit d’un refuge de Fredericton pour les sans-abri.

Elle est de plus la présidente du regroupement Vrais Copains (Best Buddies) depuis déjà quatre ans.

Capitaine de son équipe de hockey sur gazon, la finissante évolue au sein de diverses équipes sportives et est une grande adepte de cross-country.

Maîtrisant fort bien les deux langues officielles, l’élève d’Oromocto est employée comme sauveteur et instructeur de natation.

Elle consacre ses temps libres à faire du bénévolat à la bibliothèque et se rend régulièrement dans une école primaire où il y a un programme de mise en forme pour les jeunes élèves, avant de retourner elle-même en classe.

Elle espère entreprendre cet automne des études en sciences médicales à l’Université Dalhousie.

Marylise Habiyambere a également été reconnue par la Fondation Boursiers Loran pour sa détermination, son engagement communautaire et son potentiel de leadership.

L’élève de Saint-Jean a entre autres créé un regroupement visant à promouvoir l’émancipation des femmes.

Ancienne conseillère de camp et actuelle tutrice au Club des garçons et filles, elle a également œuvré en tant que chef du comité d’orientation et a organisé une journée d’orientation pour les étudiants de son école.

Adepte de poésie, la jeune femme a aussi mis en place un groupe d’entraide étudiante.