Tracadie: Embou Productions dit n’avoir rien à se reprocher

Émery Bourque, directeur général d’Embou Productions, a pleinement l’intention de continuer d’organiser des spectacles à Tracadie, comme stipulé dans le contrat conclu entre l’entreprise de Shediac et la municipalité en 2015.

Il y a quelques jours, le maire de Tracadie, Denis Losier, a signalé sa volonté de mettre fin au contrat qui la municipalité à Embou Productions, une entreprise qui organise des spectacles un peu partout au Nouveau-Brunswick.

Après un long débat, une majorité des membres du conseil ont voté contre la proposition. Les pourparlers se poursuivent avec la ville pour clarifier la situation.

«Je dois rencontrer la direction de la municipalité plus tard cette semaine. Je suis certain qu’on trouvera une solution», croit M. Bourque.

Selon Denis Losier, Embou n’a pas respecté son engagement d’organiser quatre spectacles en 2017. Émery Bourque se défend. Embou Productions a organisé cinq spectacles en 2017 à Tracadie, rappelle-t-il.

Les festivités ont débuté le 1er juillet avec un concert mettant en vedette Wilfred Le Bouthillier, Joannie Benoît et Maxime McGraw. Deux autres spectacles ont eu lieu les 28 et 29 juillet sous un grand chapiteau. Le 12 août, le public a eu l’occasion de voir les groupes 1755, Suroît et Réveil sur scène. Un autre spectacle a été organisé par Embou lors de la populaire Ruée de Tracadie.

«Je ne sais pas pourquoi on se trouve dans le milieu de tout ça. On ne veut pas perdre de vue notre objectif. On est là pour organiser des spectacles.»

La semaine dernière, Denis Losier a également indiqué qu’Embou Productions n’avait toujours pas remis un pourcentage de la vente de billets alors qu’elle devait le faire 60 jours après la tenue des événements, comme le stipule le contrat.

Un chèque de 28 022$ a été présenté mardi matin lors d’une conférence de presse.

D’après le contrat, Embou est tenu à remettre l’équivalent de 2$ par billet de vente à la municipalité, à l’exception des premiers 500 billets vendus lors des trois premières fins de semaine de spectacle chaque été.

Embou remet aussi 100% des profits provenant des pourboires, des profits associés à la loterie 50/50 et des revenus associés au recyclage de cannettes et de bouteilles à des organismes à but non lucratif de la région qui envoient des bénévoles locaux pour donner un coup de main lors d’événements.

«Quand on monte des spectacles, il nous faut toujours beaucoup de bénévoles. Au lieu de faire venir des gens de l’extérieur, notre formule permet d’impliquer la communauté et des organismes locaux. En nous fournissant des bénévoles, en retour, on leur donne de l’argent. L’an dernier, il y a un organisme qui a récolté près de 7000$, ce n’est pas rien.»

Retombées économiques

Avant de dévoiler le nom des artistes de passage à Tracadie cet été, les organisateurs de la conférence de presse ont tenu à souligner l’impact de ces activités culturelles sur l’économie locale.

Selon Embou, les retombées économiques s’élèvent à près de 3,5 millions$ dans la région de Tracadie.

«Ça amène de l’achalandage dans nos commerces. On ne le dira jamais assez, mais Dieu on a besoin de l’achalandage dans nos boutiques, que ce soit le magasin d’instruments de musique, les dépanneurs, peu importe. C’est notre économie qui en profite», a dit René Brideau, président de la Chambre de commerce du Grand Tracadie-Sheila.

Kenneth Savoy, président de la Corporation Centre-Ville Tracadie, partage un avis similaire.

«Les visiteurs qui viennent pour ces événements dépensent dans nos lieux d’hébergement, commerces, nos restaurants et nos dépanneurs. Les entreprises locales qui bénéficient de cet impact réinjectent une partie de ces ressources dans l’économie, soit en passant des commandes auprès de fournisseurs locaux ou en versant des salaires aux employés et ainsi de suite.»

Marc Dupré, Kaïn, Loverboy et 2frères à Tracadie en 2018

En dépité de la polémique, la programmation estivale 2018 à Tracadie a été lancé mardi matin.

Le coup d’envoi aura lieu le samedi 7 juillet avec Marc Dupré, Raphaël Butler, Andy Bastarache et Melanie Morgan.

Le 26e spectacle des Minique sera présenté le 28 juillet et mettra en vedette le groupe Kaïn, le Nobie Jones Band de Moncton et Danny Party, un groupe mené par l’Acadien Danny Boudreau.

Le 4 août août, un spectacle aux allures rock viendra endiabler la scène avec la célèbre formation Loverboy, le groupe Track of Rock de Lamèque et le groupe hommage Undercover Legends of Rock.

Finalement, une mégafête mettant vedette le groupe 2Frères, La trappe et Stephen Leblanc viendra clôturer le bal le 11 août. Des forfaits pour les quatre spectacles sont disponibles jusqu’au 21 mai pour 120$.