La fièvre des véhicules récréatifs frappe Moncton

La fièvre des véhicules récréatifs attire les foules à Moncton. Ils sont plus de 5000 visiteurs à avoir poussé les portes du Colisée de Moncton, ce week-end, pour voir les derniers modèles présentés au 17e Salon VR de Moncton.

Kristie Ossinger et Harold Cossavoon ne savent plus où tourner la tête.

Accompagnés de leurs deux filles, Riley et Jasenda, ils sont venus tout droit de l’île Grand Manan pour mettre à jour leur équipement. Ce sont des habitués du camping récréatif.

«Chaque été, nous avons un lot de réservé dans un village de campeurs. Nous adorons passer l’été là avec nos enfants. Pour nous, c’est une habitude, la question ne se pose même pas à savoir si nous y allons ou non.»

Propriétaire d’une maison, Harold lance à la blague qu’il vendrait sa maison s’il pouvait vivre dans son véhicule récréatif à l’année. L’hiver canadien vient toutefois tempérer son rêve.

Harry Noiles, de Sackville RV, est lui même un passionné de véhicule récréatif. Il aime bien camper dans sa remorque de voyage de 31 pieds et quatre lits, avec sa femme et ses enfants.

Le vendeur anime l’un des 68 kiosques présents au plus gros événement en son genre au Nouveau-Brunswick. Le jeu en a valu la chandelle, dit-il.

«Nous avons vendu quatre véhicules récréatifs, dont un motorisé, et puis quelques accessoires au cours de la fin de semaine. On a brassé de belles affaires.»

Questionné sur les dernières tendances dans le monde du véhicule récréatif, le vendeur explique qu’il y a beaucoup de variations selon le type de clients.

«Le véhicule récréatif parfait, c’est celui dont le client a besoin. Et les besoins vont varier, selon qu’il s’agisse d’une famille, ou d’un couple et qu’ils soient plus jeunes ou plus âgés. Nous avons des modèles pour tous les besoins.»

Un autre succès, selon un organisateur

Le gérant de l’événement, Scott Sprague, est bien satisfait des recettes de cette année. Près de 5000 personnes ont sillonné la cinquantaine de véhicules présentés au Colisée de Moncton, et quelques uns sont repartis avec un VR.

«Il est un peu trop tôt pour avoir les chiffres de ventes, mais habituellement nous en vendons près d’une vingtaine à chaque événement.»

Les températures clémentes ont certainement donné le goût des vacances aux participants, poursuit-il.

«Un véhicule comme ça, c’est pour se permettre de relaxer et de déconnecter de ses préoccupations. C’est pourquoi tous ces gens sont ici aujourd’hui, et nous avons tout ce qu’il leur faut.»