Développement du centre-ville de Tracadie: le promoteur à la retraite

L’incertitude règne quant à un projet de développement qui devait changer le visage du centre-ville de Tracadie, annoncé l’année dernière. L’entrepreneur derrière le projet, François Benoît, a pris sa retraite du monde des affaires pour des raisons de santé et a mis en vente plusieurs propriétés, selon ce que sa fille a indiqué à l’Acadie Nouvelle.

«Dû à son état de santé, il a pris la décision de prendre sa retraite. C’est pour cette raison que tout est vendre», a écrit par courriel Monica Mazerolle à l’Acadie Nouvelle, sans vouloir en dire plus.

Les rumeurs étaient persistantes depuis plusieurs semaines concernant les projets de François Benoît, un homme d’affaires bien connu qui a contribué au développement de la région.

Le maire n’a pas parlé à François Benoît (photo) depuis plusieurs semaines et des personnes de la Ville ont tenté de joindre, sans succès. – Archives

Questionné à ce sujet lundi soir en marge du conseil municipal, le maire de la municipalité régionale de Tracadie, Denis Losier, ne savait pas trop à quoi s’en tenir.

«Est-ce que ça va aller de l’avant? Je ne sais pas. Est-ce que ça va continuer? Je ne sais pas. Est-ce que c’est d’autres entrepreneurs qui vont acquérir et prendre la relève, comme des plans ont été faits. Le meilleur qui pourrait vous répondre, c’est probablement le promoteur», avait-il lancé. Le maire et d’autres personnes de la municipalité n’ont pas de nouvelles de l’entrepreneur depuis plusieurs semaines.

Des pancartes à vendre sont apparues dernièrement sur des propriétés de François Benoît de la rue Principale et dans le secteur de Rivière-à-la-Truite.

L’entrepreneur avait acheté des bâtiments et des terrains pour renouveler le centre-ville. Selon des plans dévoilés en septembre, l’ancien magasin Rossy devait entre autres être complètement rénové pour accueillir plusieurs petites entreprises.

À l’extérieur du centre-ville, François Benoît avait également lancé un projet de construction avec des espaces commerciaux et résidentiels, sur la rue Rivière-à-la-Truite. Mais on remarque maintenant une pancarte «À vendre» attachée à un poteau sur le bord de la route.

Un des bâtiments de l’entrepreneur François Benoît à vendre sur la rue Principale à Tracadie.- Acadie Nouvelle : Anne-Marie Provost

Ultimatum pour le terrain au Parc commercial

L’homme d’affaires avait également manifesté l’intention d’ouvrir une entreprise au Parc commercial de Tracadie et il était intéressé par l’achat d’un terrain. La municipalité lui a envoyé une lettre récemment.

«Une lettre a été envoyée avec une date limite, qui est, je pense, la fin mars. Si à la fin mars les documents ne sont pas signés, bien nous nous allons garder le terrain, pour pouvoir le mettre sur le marché», souligne Denis Losier.

Un entrepreneur connu de la région

François Benoît, mieux connu sous le nom de Frankie par la population locale, est actif depuis plusieurs années dans le milieu des affaires.

Il a fondé en 2000 l’usine de transformation Les Pêcheries de Chez Nous, à Val Comeau dans la Péninsule acadienne.

À l’époque, l’entreprise comptait seulement 15 employés et ils sont aujourd’hui plusieurs centaines, ce qui en fait un des gros employeurs de la région.

La société thaïlandaise Thai Union Group a fait l’acquisition de l’usine en 2016 et l’entreprise est maintenant l’unique propriétaire, après que François Benoît ait vendu ses parts cet hiver.