Jean-Paul Boudreau, natif de Petit-Rocher, deviendra le 15e recteur de l’université Mount Allison, à Sackville, le 1er juillet. Il sera le premier Acadien à devenir président de la prestigieuse institution.

À peine l’entretien qu’il a accordé à l’Acadie Nouvelle commencé, le natif de la région Chaleur, qui a grandi à Moncton, ne tarit pas de formules pour exprimer son contentement. «C’est un grand honneur, un honneur exceptionnel, une grande fierté», lance-t-il.

Jean-Paul Boudreau a été nommé par le conseil d’administration de l’Université Mount Allison pour exercer à compter du 1er juillet un mandat de cinq ans en tant que recteur.

Une grande première pour le prestigieux établissement d’études postsecondaires du Nouveau-Brunswick – reconnu comme l’université offrant les meilleurs programmes de premier cycle à 19 reprises en 27 ans par le magazine Maclean’s – qui accueille à cette occasion son premier président acadien depuis sa création en 1839.

Diplômé d’un baccalauréat en psychologie de l’Université du Nouveau-Brunswick et d’un doctorat de l’Université de Tufts à Boston, Jean-Paul Boudreau n’a jamais vraiment quitté l’université.

Psychologue de formation, l’Acadien est devenu président du département de psychologie à l’Université Ryerson de Toronto, puis doyen de la faculté de sciences humaines avant de devenir conseiller spécial et directeur de l’innovation sociale dans la même université.

Au cours de sa carrière académique et administrative, M. Boudreau a de plus contribué à la création d’un programme de baccalauréat, de maîtrise et de doctorat en psychologie à l’université Ryerson, et a permis la création d’un incubateur d’innovation.

Fort de son cursus impressionnant, le professeur espère mettre à profit sa riche expérience une fois en poste à l’université Mount Allison.

«Je vais apporter à Mount Allison une grande expérience universitaire, ainsi que la capacité de bâtir des programmes en sciences sociales», confie-t-il.

Pour autant, pour le futur de l’université, pas question de travailler seul. L’avenir, Jean-Paul Boudreau le conçoit main dans la main avec les différents acteurs de Mount Allison.

«Je veux vraiment faire connaissance avec les étudiants, les professeurs, la faculté et l’administration, et les aider à bâtir sur l’excellence qui est déjà là. […] Il est important de comprendre comment les choses étaient hier, et comment les étudiants et la faculté voudraient qu’elles soient demain», explique-t-il.

Si M. Boudreau est heureux et honoré d’avoir été approché par l’université Mount Allison pour devenir son 15e recteur, son bonheur est encore décuplé à l’idée de renouer avec ses racines néo-brunswickoises et de pouvoir oeuvrer pour sa province natale.

«C’est vraiment une grande fierté de retourner à mes racines. Le Nouveau-Brunswick est une province qui m’a beaucoup donné, et qui m’a donné une éducation exceptionnelle», s’émeut-il.

Des racines que Jean-Paul Boudreau n’a d’ailleurs jamais abandonnées. Loin des Maritimes pendant les quinze années passées à l’université torontoise, le professeur a toujours trouvé le temps de prendre la direction du Nouveau-Brunswick pour les célébrations du 15 août, comme pour un pèlerinage annuel.

Du côté de Mount Allison, la nomination de Jean-Paul Boudreau a également été accueillie avec beaucoup d’enthousiasme.

«Jean-Paul apporte à sa nouvelle fonction une forte expérience académique et administrative, des compétences avérées en innovation et en collaboration, et un engagement auprès des étudiants à proposer des méthodes d’apprentissages par l’expérience», a commenté par voie de communiqué le président du conseil d’administration de l’université, Ron Outerbridge.

logo-an

private

Vous utilisez un navigateur configuré en mode privé ou en mode incognito.

Pour continuer à lire des articles dans ce mode, connectez-vous à votre compte Acadie Nouvelle.

Vous n’êtes pas membre de l’Acadie Nouvelle?
Devenez membre maintenant

Retour à la page d’accueil de l’Acadie Nouvelle