EXCLUSIF – Justin Trudeau n’aidera pas Brian Gallant à se faire réélire

Brian Gallant ne pourra pas compter sur l’aide du premier ministre du Canada pour se faire réélire en septembre.

Lors d’une entrevue exclusive avec l’Acadie Nouvelle, jeudi, à Sussex, Justin Trudeau a confié qu’il n’avait pas l’intention de faire campagne avec le premier ministre du Nouveau-Brunswick lors des prochaines élections provinciales.

«Maintenant que je suis rendu premier ministre, je ne fais pas campagne pendant la période électorale. C’est la tradition et on respecte ça», a-t-il confié au journal.

M. Trudeau était monté dans l’autobus de campagne de Brian Gallant lors des élections provinciales de 2014. Les deux chefs libéraux s’étaient notamment arrêtés à Moncton et à Fredericton où plusieurs centaines de personnes les attendaient.

«Quand on pense au genre de monde que nous voulons bâtir, au genre de pays ou de province que nous voulons laisser à nos enfants et à nos petits-enfants, je sais qu’avec Brian Gallant et l’équipe de candidats qu’il a dans le Parti libéral, on est sur la bonne route», avait déclaré Justin Trudeau.

Le chef du deuxième parti d’opposition à Ottawa était alors très populaire, ce qui n’avait certainement pas nui aux efforts de M. Gallant pour déloger le premier ministre du Nouveau-Brunswick à l’époque, le progressiste-conservateur David Alward.

Le cabinet du premier ministre Brian Gallant n’a pas fait grand cas, vendredi, de la nouvelle selon laquelle M. Trudeau ne ferait pas campagne avec lui.

«Le premier ministre Trudeau se rendra probablement dans toutes les provinces afin de faire campagne avec les candidats fédéraux lors des élections fédérales (en 2019). Toutefois, on ne s’attend pas à ce qu’il fasse de même lors des différentes élections provinciales», a indiqué par courriel la directrice des communications de M. Gallant, Tina Robichaud.

Selon le député progressiste-conservateur Brian Macdonald, c’est avant tout pour ne pas être associé avec un premier ministre impopulaire que Justin Trudeau a décidé de ne pas faire campagne avec M. Gallant.

«La vraie raison, c’est que Brian Gallant est maintenant extrêmement impopulaire, particulièrement en raison des scandales qu’il a créés à cause de sa mauvaise gestion comme le scandale de l’impôt foncier et la crise dans les soins de santé», estime M. Macdonald.

Un sondage de l’Institut Angus Reid publié mercredi place Brian Gallant au deuxième rang des premiers ministres provinciaux les moins populaires avec une cote de confiance de 29%, juste derrière l’Ontarienne Kathleen Wynne.

«(M. Trudeau) a de bonnes raisons de ne pas appuyer M. Gallant maintenant», affirme Brian Macdonald.

Après son élection au poste de premier ministre du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant avait lui aussi indiqué qu’il ne ferait pas campagne pour M. Trudeau.

Cela ne l’a cependant pas empêché de participer à une annonce électorale en compagnie de Justin Trudeau lors d’un arrêt de la caravane libérale à Bouctouche durant les élections.

«Les Néo-Brunswickois prendront une décision par eux-mêmes. En tant que premier ministre, je ne ferai pas campagne, mais je vais me concentrer sur la gouvernance de la province, créer des emplois et faire croître l’économie. Cependant, je vais voter pour Trudeau et les libéraux», avait-il dit ce jour-là.

Le scrutin provincial aura lieu le 24 septembre.