Plage Parlee: le gros des travaux au réseau d’égout ne sera réalisé qu’à l’automne

Les travaux d’amélioration du réseau d’égout de la plage Parlee sont lancés. Le nouveau système ne sera cependant pas en place à temps pour la saison touristique, contrairement à ce qui avait été prévu.

La première des quatre phases du projet d’amélioration du réseau d’égout est en cours au parc de la plage Parlee. Des travailleurs avec de la machinerie lourde sont à l’oeuvre dans le stationnement du restaurant du site touristique, et une tranchée a été creusée pour l’installation de nouveaux tuyaux.

Mais le plus gros des travaux n’aura seulement lieu qu’à l’automne. C’est à ce moment que seront retirés les anciens tuyaux et l’ancienne station de pompage. Le réseau sera par la suite branché à la station de pompage du chemin MacKenzie.

«On voulait faire tous les travaux avant le début de la saison estivale de 2018. Mais pour plusieurs raisons, ça n’a pas pu se concrétiser», explique Roger Caissie, président de la Commission des égouts Shediac et banlieues.

Entre autres, le prix des travaux d’une telle envergure en un aussi court laps de temps était trop élevé.

Selon M. Caissie, le fait de diviser les travaux sur deux périodes de l’année «va permettre une meilleure gestion des fonds publics».

«Ce sont les taxes qui paient ces travaux. On ne veut pas payer dix fois plus cher pour des travaux quand ça ne vaut pas dix fois plus cher. Il faut avoir un prix raisonnable.»

Au départ, le ministère des Transports et de l’Infrastructure était responsable du projet. Celui-ci a été transféré à la Commission des égouts du Grand Shediac. En décembre, le gouvernement avait affirmé que le transfert ne retarderait pas la date d’échéance de mai.

Selon M. Caissie, le système actuel sera utilisé pendant une autre année.

Les nouvelles infrastructures seront plus efficaces, assure M. Caissie. Par exemple, les eaux usées vont «couler seulement par gravité», permettant ainsi d’éliminer une station de pompage.

«Quand tu as moins de machinerie et d’équipement, tu as moins de pannes. Et une station de pompage consomme de l’énergie, on va économiser sur la facture d’électricité à la longue.»

La réfection du réseau d’égout de la plage Parlee a lieu dans le cadre de la série de projets évalués à trois millions $ en vue d’améliorer la qualité de l’eau récréative dans la région.