Radical Speedsport de Moncton: «On a des voitures qui viennent de partout»

Roson Burton a fait plus de 14 heures de route et parcouru près de 2000 km pour participer au Radical Speedsport, un important salon de l’auto à Moncton.

Sa voiture, surnommée The Atomic Bomb, cumule les prix aux États-Unis et au Canada. Cette Chevrolet Nova 1963 entièrement reconstruire sera l’une des 300 voitures exposées au Colisée de Moncton ce week-end.

«Je l’expose depuis six ans et je voulais aller quelque part où je n’ai jamais été au Canada. Nous avons été à Montréal un peu plus tôt cette année et un gars d’ici nous a invités à Moncton. C’est ce que nous aimons, aller à des endroits que nous n’avons jamais visités. Les gens verront quelque chose qui n’ont jamais vu encore», a confié M. Burton à l’Acadie Nouvelle.

L’Américain de Milton, au Delaware, n’a jamais conduit son jouet à quatre roues. Il a investi plus de 10 000 heures pour retaper et modifier ce classique de l’industrie automobile américaine. Il évalue sa valeur actuelle à plus de 400 000$.

Sa voiture demeure recouverte pour la protéger, M. Burton passera les heures restantes avant l’ouverture du salon à s’assurer qu’elle soit prête pour impressionner les 22 000 visiteurs attendus au cours de la fin de semaine.

«J’ai passé environ un mois avant d’arriver ici à la nettoyer et nous allons passer toute la journée d’aujourd’hui à la nettoyer et demain aussi. On ne l’a jamais conduite. Cette voiture n’a jamais vu la route. On la transporte dans une remorque partout», a-t-il souligné ajoutant qu’il démarre le moteur seulement pour la faire rouler de la remorque à son emplacement pour l’exposition.

Chaque centimètre de la voiture n’est pas astiqué que pour le public. Chaque véhicule est jugé selon les règles de l’International Show Car Association et les exposants espèrent remporter des prix pour récompenser leurs efforts.

Le Radical Speedsport en est à sa 44e année. Il s’agit d’un des plus vieux événements du genre dans le Grand Moncton.

Joe Savoie, de Néguac, en est l’organisateur depuis quatre ans. Il tente d’apporter du nouveau lors de chaque événement.

«Ça change chaque année. On a des voitures qui viennent de partout. J’en ai une qui vient du Delaware. J’en ai plusieurs de l’Ontario, du Québec et des Maritimes. On essaie d’avoir une variété de voitures, du nouveau au plus vieux, de l’original au custom», a expliqué M. Savoie.

Pour trouver ces voitures et ces participants, M. Savoie et son équipe voyagent et voyagent encore.

«Ce sont des billets d’avion et beaucoup d’essence. C’est de la route».

Plusieurs célébrités seront du salon cette fin de semaine. Parmi elles, l’acteur Chad Lindberg, connu pour son rôle dans le premier film de la franchise Rapides et Dangeureux (The Fast and  Furious). La voiture qu’il pilote dans le film a été recréée par un Montréalais et sera exposée au Colisée.

Le Radical Speesport est le premier salon de l’automobile de la saison, ce qui fait une partie de son succès.

«Rendu à cette date, on est tous tanné de l’hiver, on est tannée de pelleter et du froid. Après le Speedsport, il commence à faire beau», conclut M. Savoie.

La salon ouvre ses portes à 14h vendredi et se termine dimanche.