Langues officielles: Katherine d’Entremont annonce sa retraite

La commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Katherine d’Entremont annonce sa retraite. Elle quittera ses fonctions le 22 juillet prochain, a-t-elle annoncé vendredi.

Dans un communiqué de presse émis par le Commissariat, on apprend que Katherine d’Entremont souhaite «explorer de nouveaux horizons» au terme d’une carrière de 37 ans dans la fonction publique.

Elle remercie les Néo-Brunswickois qui ont fait appel à ses services et qui l’ont ainsi aidé à mettre en lumière les lacunes en matière de respect de la Loi sur les langues officielles.

«Protéger et promouvoir les droits linguistiques de la population néo-brunswickoise aura été pour moi l’un des aspects les plus gratifiants de ma carrière. Je suis très fière d’avoir participé à ce noble projet de société qu’est l’égalité de nos deux langues officielles et de nos deux communautés linguistiques», affirme-t-elle dans le communiqué.

Katherine d’Entremont a été nommée en 2013 pour un mandat de sept ans. Elle a été la deuxième à prendre les commandes du Commissariat (après avoir succédé à Michel Carrier. Ce dernier avait été en poste de 2003 à 2013).

Elle n’accordera d’ailleurs pas d’entrevues de fin de mandat avant le dépôt de son cinquième et dernier rapport annuel, en juin prochain. Il faudra donc prendre notre mal en patience avant d’en savoir davantage sur ce qui motive sa décision de céder sa place.

Vendredi après-midi, le juriste et expert en droits linguistiques, Michel Doucet, a réagi à la nouvelle sur Twitter.

L’ombud du Nouveau-Brunswick, Charles Murray, a lui aussi publié un tweet afin de souligner le départ prochain de Katherine d’Entremont.

 

Plus de détails à venir.