Le Titanic hante encore les mémoires 106 ans après son naufrage

Même si plus d’un siècle s’est désormais écoulé depuis le naufrage du Titanic, des Néo-Écossais continuent de célébrer le triste anniversaire de sa disparition en mer bon an, mal an.

Ainsi, dimanche, certains d’entre eux se sont rassemblés à Halifax pour accomplir ce qu’ils perçoivent comme un devoir de mémoire.

Le 15 avril 1912, près de 1500 passagers et membres d’équipage avaient péri lorsque le célèbre paquebot, qui avait été décrit comme «insubmersible» par ses concepteurs, avait coulé au large de Terre-Neuve après avoir percuté un iceberg.

Environ 150 d’entre eux avaient ensuite été inhumés à Halifax.

Par contre, plusieurs des personnes qui se trouvaient à bord du Titanic au moment de son funeste voyage inaugural n’ont jamais été retrouvées.

C’est le cas notamment de George Wright, un millionnaire et philanthrope de la Nouvelle-Écosse.

Ce défunt homme d’affaires était reconnu pour avoir contribué au développement de logements pour les familles nécessiteuses à Halifax.

Dans la foulée de sa mort, un monument commémoratif avait été érigé en son honneur dans un cimetière de Dartmouth.

La présidente de la Société du Titanic du Canada atlantique, Deanna Ryan-Meister, n’est guère surprise de voir qu’encore aujourd’hui, le triste sort de M. Wright et des autres victimes de la tragédie continue d’exercer une véritable fascination sur le grand public.

Selon elle, cette situation n’est pas étrangère au fait que plusieurs passagers prestigieux et fortunés ont péri au moment du drame.

En entrevue avec La Presse canadienne, Mme Ryan-Meister a soutenu que l’allure grandiose du bateau a également contribué à en faire une véritable légende nautique dans l’imaginaire collectif.

Elle a poursuivi en encourageant les Néo-Écossais à continuer de s’intéresser au Titanic et surtout aux gens qui ont eu le malheur de se trouver à bord.

«Il faut se souvenir d’eux et les honorer. Ils avaient commencé leur voyage en entretenant de grands espoirs. Puis, leur périple avait soudainement pris une tournure tragique», a-t-elle conclu.