S&P Data s’implantera finalement au Madawaska

L’entreprise S&P Data a confirmé son intention d’ouvrir prochainement un centre de services d’affaires dans la Ville d’Edmundston.

L’entreprise nord-américaine dit vouloir pourvoir pas moins de 200 emplois au cours des prochains mois afin d’assurer le bon fonctionnement de ses futures activités au Madawaska.

S&P Data devrait s’installer dans les anciens locaux du centre d’appels de Sears Canada, au Centre commercial Madawaska du secteur Saint-Basile.

«La date d’ouverture officielle est fixée au 14 mai. Il y aura tout d’abord des sessions de formation d’une durée de quatre semaines avec un premier groupe de 25 employés», a indiqué Jean Tremblay, le directeur des opérations de l’entreprise.

Des vagues d’embauche et de sessions de formation devraient alors se succéder jusqu’en janvier 2019.

S&P Data est actuellement engagée dans une véritable course contre la montre.

L’entreprise doit entre autres pourvoir différents postes de gestionnaires bilingues, allant de la direction générale du centre d’appel jusqu’à des emplois de formateurs, de chefs d’équipe, de recruteurs ou de directeur des opérations.

Il va de soi que de nombreux postes de préposés au service à la clientèle devront aussi être comblés.

Afin d’y parvenir, l’entreprise tiendra une foire d’emploi le 19 avril, à l’hôtel Best Western d’Edmundston et participera au cours des prochaines semaines à différentes activités dédiées au recrutement de personnel.

Contrairement à ce qui a été rapporté dans certains médias au cours des dernières semaines et dans la publication des différentes offres d’emploi, il appert que l’entreprise pourrait bien procéder à l’embauche de personnel unilingue francophone ou anglophone.

«La candidature d’une personne unilingue qui est qualifiée et qui est dotée d’une bonne personnalité sera considérée par l’entreprise», assure Jean Tremblay.

L’Acadie Nouvelle a appris que c’est l’obtention, en octobre, par S&P Data, d’un important contrat provenant d’une entreprise de téléphonie cellulaire qui a rendu possible l’ouverture du centre de service d’Edmundston ainsi que la création prochaine de ces nombreux emplois.

Le 28 mars, S&P Data et le gouvernement du Nouveau-Brunswick avaient tous deux annoncé l’ouverture d’un centre de services d’affaires à Saint-Jean et la création d’environ 450 emplois à temps plein au cours des cinq prochaines années.

Fondée en 2004, l’entreprise emploie actuellement 2500 agents au Canada et aux États-Unis dans huit différents centres d’appels.

Une main-d’oeuvre prête

La nouvelle de l’ouverture prochaine du centre de services d’affaires à Edmundston risque d’en réjouir plusieurs.

S&P Data s’attend à ce que d’anciens employés du centre d’appels de Sears Canada d’Edmundston manifestent un certain intérêt à l’endroit des activités prochaines de l’entreprise.

«Nous sommes convaincus que S&P Data pourra compter sur une main-d’oeuvre qualifiée et prête à relever de nouveaux défis. Il faut rappeler qu’en dépit de la fermeture rapide du dernier centre de service, la région jouit toujours de l’histoire à succès de Primus. Notre main d’oeuvre est d’ailleurs reconnue pour son dynamisme et sa facilité à desservir des clients dans les deux langues officielles», a indiqué Marc Michaud, le directeur général de la Ville d’Edmundston.

La communauté d’affaires de la région d’Edmundston a également salué la venue du nouveau joueur du service à clientèle.

«L’entreprise S&P Data semble bien établie, je vois le projet d’un bon œil. Plusieurs gardent en souvenir la fermeture du centre d’appel de Sears, mais contrairement à une certaine croyance populaire, cette industrie ne se porte pas mal du tout», a déclaré Luc Michaud, le président de la Chambre de commerce de la région d’Edmundston.