Le Trottibus circulera bientôt dans les rues de Shediac

Shediac sera la première communauté du Nouveau-Brusnwick à adopter le Trottibus. L’initiative permet aux jeunes qui vivent à proximité de leur école de s’y rendre à pied en toute sécurité, sous l’encadrement d’accompagnateurs bénévoles.

Le modèle est déjà bien ancré au Québec, où plus de 100 écoles ont leur «Trottibus». Le concept, aussi connu comme l’«autobus pédestre», vise à encourager plus de jeunes à marcher à l’école, tout en les sensibilisant aux bienfaits du transport actif sur la santé et l’environnement.

Les jeunes de la maternelle à la huitième année de Shediac pourront prendre le Trottibus à partir de lundi.

Maurice Daigle, directeur de l’école Mgr-François-Bourgeois (MFB), accueille le projet avec fierté.

«C’est une excellente initiative qui permettra à nos jeunes de marcher vers l’école en toute sécurité. Pour beaucoup de familles, se déplacer en voiture est devenu un réflexe, même pour de très courtes distances. Le Trottibus est une des solutions pour renverser cette tendance.»

Tout comme l’autobus scolaire traditionnel, un trajet a été tracé pour le Trottibus dans le quartier environnant de l’école MFB. Des bénévoles ayant reçu une formation en sécurité routière suivront le trajet en s’arrêtant près de la maison des élèves. Quand le Trottibus arrive, le jeune se joint au groupe, enfile une veste de sécurité et fait son chemin à pied jusqu’à l’école.

Le Trottibus est une initiative de la Société canadienne du cancer. Le projet à Shediac est piloté par Communautés et loisir Nouveau-Brunswick, avec l’appui financier de l’Agence de la santé publique du Canada.

Les premiers Trottibus ont vu le jour au Québec en 2010. Depuis, plus de 30 000 jeunes ont pris l’autobus pédestre pour se rendre à l’école.