Péninsule acadienne: arrestation de cinq hommes liés aux Hells Angels

Cinq hommes ont été arrêtés, mardi, à la suite d’une enquête sur le trafic de stupéfiants dans le Nord de la province.

L’enquête se poursuit, et on s’attend à ce que d’autres arrestations soient faites.

En novembre 2016, la police a commencé à enquêter sur le trafic de cocaïne dans la Péninsule acadienne et dans les comtés de Restigouche, Madawaska et Victoria. Les enquêteurs ont déterminé que la drogue provenait des Hells Angels du Québec.

«Les bandes de motards criminels sont une priorité pour la GRC. Nous continuons de surveiller les activités criminelles des BMC et leur expansion, a déclaré la caporale Jullie Rogers-Marsh de la GRC au Nouveau-Brunswick. C’est pourquoi nous avons pu procéder à ces arrestations en lien avec le trafic de stupéfiants.»

Les hommes arrêtés ne sont pas des membres des Hells Angels, mais la police croit qu’ils ont des liens avec des bandes de motards criminels du Nouveau-Brunswick et du Québec.

Mardi matin, la GRC a arrêté :

  • Un homme de 58 ans d’Allardville;
  • Un homme de 45 ans d’Allardville;
  • Un homme de 43 ans d’Évangéline;
  • Un homme de 55 ans d’Allardville;
  • Un homme de 40 ans d’Allardville.

Les hommes comparaîtront en cour provinciale à Bathurst, mercredi, à 9h30.

L’enquête de la GRC, à laquelle la force policière d’Edmundston a collaboré, s’est déroulée en même temps que celle de la Sûreté du Québec, mais il s’agissait de deux enquêtes distinctes. Les deux services de police ont tout de même collaboré en échangeant des renseignements.