Avertissement de pluie abondante sur le Nord-Ouest

Les prochaines heures pourraient être stressants pour de nombreux citoyens du Nord-Ouest.

Non seulement le fleuve Saint-Jean – dans lequel se jette la rivière Madawaska – est sous haute surveillance en raison des risques d’inondations, voilà qu’Environnement Canada prévoit de très fortes pluie sur la région jeudi et vendredi.

Dans un bulletin d’avertissement émis jeudi matin, l’agence fédérale indique que jusqu’à 35 mm de pluie pourraient s’abattre sur la région d’Edmundston et le comté de Madawaska d’ici vendredi matin.

«Les pluies torrentielles peuvent causer des crues soudaines et une accumulation d’eau sur les routes. Des inondations sont possibles par endroits dans les basses terres», souligne Environnement Canada.

Mercredi, l’Organisation des mesures d’urgence (OMU) a fait savoir que le fleuve Saint-Jean pourrait sortir de son lit d’ici à vendredi en raison des températures au-dessus de la normale et de la fonte de la neige attendues dans les régions du nord.

Les régions de Saint-François, de Clair, de Saint-Hilaire, de Fredericton, de Grand Lake, de Quispamsis et de Saint-Jean sont notamment à risque.

L’OMU demande aux résidents de ces régions qui vivent près d’un cours d’eau de mettre leurs biens en lieu sûr et d’éviter de se déplacer sur les berges. La navigation de plaisance n’est pas non plus recommandée.

Selon le spécialiste des sciences de l’eau du ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux, Jasmin Boisvert, le risque d’embâcles sur le fleuve Saint-Jean et ses affluents demeure toutefois faible.

Dans un communiqué, jeudi après-midi, la Ville d’Edmundston a tenu à rassurer les citoyens que toutes ses équipes étaient à l’œuvre dans le but de surveiller les niveaux des cours d’eau «en raison des quantités de pluie prévues au cours des prochaines heures et de la quantité de neige toujours au sol dans la région».

Certaines mesures préventives ont été mises en œuvre, indique la Ville, notamment au niveau du réseau d’eau de surface.

«De plus, des efforts et une surveillance accrus sont concentrés dans les zones plus particulièrement affectées au cours d’inondations précédentes.»

Ainsi, un processus de surveillance des cours d’eau est instauré et se poursuivra au cours des prochains jours à divers points stratégiques, c’est-à-dire le long du ruisseau Guerrette sur le chemin Canada, ainsi que des rivières à-la-Truite, Iroquois, et Madawaska.