Du théâtre pour sensibiliser le public à la réalité des aveugles

Sous la direction de Pierre Chicoine de la troupe de théâtre amateur l’Académie de Beresford, des personnes aveugles présentent la pièce de théâtre Grandir dans la différence.

Blondine Arseneau de la Fondation Mira a toujours eu envie de faire du théâtre. Elle a décidé de briser le silence afin de réaliser son rêve en invitant Nathalie Fougère et Thérèse Hébert (non voyantes), ainsi qu’une comédienne voyante (Rachel Bernard), à se joindre à elle pour monter la pièce.

«Un bon matin, je me suis réveillée et je me suis dit ‘‘on est jamais si bien servi que par soi-même. Je vais créer ma propre troupe de théâtre qui ne sera composée que de personnes aveugles.’’»

Pour Mme Arseneau, le théâtre est un excellent médium pour démystifier certaines des croyances qui existent sur les personnes aveugles.

«On veut que les gens réalisent que malgré notre handicap, on est capable de fonctionner normalement. C’est important de ne pas se mettre des barrières à cause de notre handicap. Il y a encore des gens qui pensent que nous ne pouvons pas occuper un emploi», de mentionner Mme Arseneau.

La pièce Grandir dans la différence raconte l’histoire de trois aveugles qui suivent un atelier pour mieux se débrouiller dans la vie de tous les jours. Toutefois, la personne qui donne l’atelier s’aperçoit qu’ils peuvent se débrouiller aussi bien qu’elle.

«Des fois, on dit que cette personne est aveugle et qu’elle fait pitié. C’est sûr qu’on est tous différents, mais à travers le handicap on grandit dans la vie», déclare Mme Arseneau.

Pierre Chicoine, de la troupe de théâtre amateur l’Académie de Beresford, a écrit le texte et assure la mise en scène. Cette collaboration avec les comédiennes aveugles a été enrichissante, dit-il

«Je suis habitué à faire la mise en scène avec des voyants et je fais beaucoup de gestes. Tandis qu’avec les personnes non voyantes, je dois leur expliquer ce que j’attends d’elles. Certaines des comédiennes apprennent leur texte grâce aux enregistrements audios ainsi que les répétitions.»

La pièce Grandir dans la différence sera présentée hors compétition, au Festival de théâtre communautaire en Acadie, à Shippagan, le 10 mai.

«J’ai hâte de jouer la pièce au festival de Shippagan et d’avoir la réaction du public. Je pense qu’on pourrait sensibiliser plus de gens en jouant dans les festivals et dans les écoles», mentionne Blondine Arseneau.