Inondations: Brian Gallant demande aux Néo-Brunswickois «d’être patients»

Le voisinage du fleuve Saint-Jean est encore loin d’être sorti du bois un peu plus de quatre jours après le début des inondations printanières.

En point de presse, lundi après-midi, les autorités n’osaient pas prédire à quel moment les résidents auraient enfin les pieds au sec dans la capitale provinciale et ailleurs.

«Selon les prévisions actuelles, à Fredericton, le niveau de l’eau devrait demeurer au niveau actuel au cours des prochains jours», a déclaré le directeur de l’Organisation des mesures d’urgence, Greg MacCallum, soit environ huit mètres.

«La région d’Edmundston et les régions du sud (du fleuve) devraient demeurer en état d’alerte. Les niveaux d’eau devraient augmenter dans plusieurs régions», a-t-il prévenu.

«Les gens doivent être patients. C’est une situation qui va continuer pour encore quelques jours avant de voir de véritables changements.»

Une quarantaine de routes et de rues étaient fermées à la circulation dans la capitale, lundi, tout comme les bureaux du gouvernement et de nombreux commerces.

Environ 80 tronçons du réseau routier provincial étaient également fermés par endroits. Certains services de traversier ont également été interrompus.

En plus du fleuve Saint-Jean, les autorités surveillent aussi attentivement la rivière Nashwaak, la rivière Salmon, la rivière Middle et la rivière Tetagouche.

Le premier ministre Brian Gallant a demandé à la population de rester informer afin d’assurer leur sécurité au cours des prochains jours.

«Nous demandons aux gens du Nouveau-Brunswick d’être patients et d’être informés. C’est une des meilleures choses que l’on peut faire dans une situation comme celle-ci.»

Les résidents devraient également signaler dès maintenant les dommages à leurs propriétés auprès de Service NB (1-888-298-8555).

«Nous comprenons que ce genre de dommages peut parfois avoir un effet dévastateur sur une famille ou une communauté. Nous voulons faire tout notre possible pour les aider avec les programmes provinciaux et fédéraux qui existent.»

Un programme d’aide financière en cas de catastrophe pourrait notamment être mis sur pied, selon M. Gallant.

Au total, quelques centaines de personnes ont été affectées par les inondations à la grandeur de la province depuis vendredi, selon Greg MacCallum.

Énergie NB a déconnecté de son réseau environ une centaine de résidences par mesure de précaution, dont environ la moitié dans la région de Fredericton.

La Croix-Rouge est venue en aide jusqu’ici à 74 personnes vivant dans 33 résidences. Un refuge a été ouvert par l’Armée du salut dans la capitale.

Les nombreuses fermetures de rues ont créé d’importants bouchons de circulation à Fredericton depuis vendredi. La municipalité exhorte d’ailleurs les travailleurs du centre-ville à opter pour le transport en commun ou le transport actif plutôt que d’utiliser leur voiture.

En plus de la gratuité du système d’autobus qui a été décrétée pour la semaine, un réseau temporaire de navettes a été mis sur pied pour relier le centre-ville aux grands espaces de stationnement aménagés en périphérie.

Selon Wayne Tallon de la Ville de Fredericton, environ 800 espaces de stationnements sont actuellement sous l’eau au centre-ville.

Les bureaux gouvernementaux doivent rouvrir leurs portes mardi.