Justin Trudeau salue les efforts des répondants et des sinistrés

Les résidants du Nouveau-Brunswick ont entamé la lourde tâche de nettoyage dans leurs résidences inondées, vendredi, alors que le premier ministre Justin Trudeau était en visite dans la province pour constater les dégâts causés par les inondations historiques.

Les habitants qui commençaient à retourner chez eux, vendredi, ont reçu la visite des autorités, qui ont fait le tour des secteurs entourant le fleuve Saint-Jean.

Le premier ministre Trudeau s’est rendu à Oromocto, dans le sud du Nouveau-Brunswick, en compagnie de son homologue Brian Gallant.

Les deux politiciens ont fait un arrêt dans un centre de commandement pour examiner une carte des inondations.

Ils ont ensuite embarqué à bord d’un bateau pour voir les communautés touchées par les inondations.

Les premiers ministres ont parcouru quelques kilomètres sur le fleuve Saint-Jean, passant par les villes d’Oromocto, de Maugerville et de Sheffield.

De retour sur la terre ferme, le premier ministre Trudeau a souligné qu’il y avait eu «des inondations considérables qui avaient affecté un nombre considérable de personnes» et que le nettoyage prendrait des semaines, voire des mois.

Ailleurs dans la province, les gouvernements municipaux mobilisaient des bénévoles pour aider les propriétaires de maison qui doivent vider leurs sous-sols et se débarrasser des sacs de sable.

Le premier ministre a salué leurs efforts.

«La réponse des gens qui se sont manifestés, de la communauté et des premiers répondants est tout le temps extraordinaire. C’est une vraie force lorsque les gens se mettent ensemble comme ça», a-t-il déclaré.

L’armée en renfort

Pendant ce temps, les Forces armées canadiennes ont annoncé qu’elles déploieraient 60 militaires pour aider les autorités provinciales.

Les militaires proviennent du 4e Régiment d’appui du génie de la Base de soutien de la 5e Division du Canada Gagetown.

«Cette aide permettra aux autorités d’évaluer la situation et de classer par ordre de priorité les travaux et réparations de secours nécessaires», ont indiqué les Forces dans un communiqué.

C’est une intervention qui prend un aspect «personnel», a souligné le contre-amiral Craig Baines, qui est commandant de la Force opérationnelle interarmées de l’Atlantique.

«Ils sont déployés pour venir en aide à leurs voisins et aux collectivités près de leur domicile. Bon nombre de nos militaires ont travaillé bénévolement au cours des derniers jours, tout comme l’ont fait de nombreux membres de la collectivité, le soir et la fin de semaine, pour aider leurs voisins», a-t-il déclaré dans le communiqué de l’armée.

L’aide du gouvernement fédéral arrive alors que les eaux commencent enfin à reculer, deux semaines après avoir inondé la capitale néo-brunswickoise, Fredericton, et plusieurs autres communautés à proximité du fleuve Saint-Jean.

Selon les données fédérales, les niveaux de l’eau à Fredericton se situaient à environ 6,4 mètres au-dessus du niveau de la mer, vendredi, soit en deçà des seuils d’inondation. Les niveaux de l’eau ont aussi reculé à Saint-Jean, pour s’établir à 4,8 mètres, ce qui demeure toutefois au-dessus des seuils d’inondation.

Environ 60 routes étaient toujours fermées au Nouveau-Brunswick, vendredi.