La région Chaleur n’enverra pas ses produits recyclables au centre de tri de Tracadie

La région Chaleur ne participera pas au projet d’un centre interrégional de tri de matières recyclables à Tracadie. La Commission de services régionaux Chaleur (CSR Chaleur) a opté pour le statu quo en continuant d’acheminer ses produits recyclables au centre de Tri V.I.A à Rivière- du- Loup.

C’est à la suite d’une analyse comparative des coûts présentés par le service de gestion des déchets solides de la Commission de services régionaux de la Péninsule acadienne que les élus locaux ont pris la décision de ne pas participer à ce projet interrégional.

Selon la directrice générale de la CSR Chaleur, Jocelyne Hachey, le service de triage proposé par le service de gestion des déchets solides de la Péninsule acadienne est estimé à près de 190 000$ par année.

«Actuellement, le coût annuel de notre service de triage est de 170 000$. On ne paye pas de frais de déversement à Tri V.I.A de Rivière-du-Loup, contrairement au Centre de tri de Tracadie. Ces frais de transport sont estimés à près de 20 000$ par année.»

Pour le président de la CSR Chaleur, Jean-Guy Grant, c’est l’aspect financier qui a été le facteur déterminant pour ne pas participer à ce projet.

«On aurait aimé contribuer à ce projet de développement interrégional, mais il faut penser à l’intérêt de nos contribuables. Si on devait participer à ce projet, il fallait augmenter les taxes de nos contribuables et je ne pense pas que nous sommes prêts pour cela. Pour le moment, on a décidé de maintenir le statu quo.»

Un projet de 4 millions $

Gary LeBlanc, directeur du service de gestion des déchets solides de la Commission de services régionaux de la Péninsule acadienne, qui mène le dossier a présenté il y a quelques semaines le projet dans la région Chaleur.

«On propose de trier, à partir de notre centre de tri de Tracadie, les matières recyclables récupérées dans les régions de Chaleur, de Miramichi, de Restigouche et de la Péninsule. En plus de réaliser des économies, ce projet permettrait de doter la région d’infrastructures qui répondent aux exigences environnementales du futur», avait mentionné M. LeBlanc.

Le projet d’un centre interrégional de tri de matières recyclables à Tracadie serait réalisé au coût de 4 millions $.

Les produits recyclables sont acheminés au centre de Tri V.I.A de Rivière-du-Loup.