Pornographie juvénile: six ans de prison

Un homme âgé de 47 ans du Nouveau-Brunswick a été condamné à six ans de prison pour des infractions relatives à la pornographie juvénile.

La sentence a été rendue vendredi dernier en cour provinciale à Saint-Jean.

Christopher Mark Lewis, de Canaan Forks, à mi-chemin entre Fredericton et Moncton, sera également inscrit à vie au Registre national des délinquants sexuels et devra fournir un échantillon d’ADN. Pour le restant de sa vie, il lui sera interdit d’avoir accès

à internet et de se trouver en présence d’enfants âgés de moins de 16 ans.

Le 3 avril, Christopher Mark Lewis avait plaidé coupable à des chefs de production de pornographie juvénile, de possession de pornographie juvénile, de contacts sexuels, d’incitation à des contacts sexuels et de manquement aux conditions d’une ordonnance d’interdiction.

Des accusations d’agression sexuelle et de défaut de se conformer à une ordonnance de probation avaient été retirées.

L’enquête policière avait débuté en septembre 2017. Un mandat de perquisition avait été exécuté le 21 février dans une résidence de Canaan Forks.

Les autorités avaient alors procédé à l’arrestation d’un homme, en plus de saisir plusieurs appareils électroniques.

Plusieurs corps de police – le service de police de Saint John, le service de police régional de Kennebecasis, le Groupe de la criminalité technologique et des membres du Détachement de Sussex de la Gendarmerie royale du Canada – ont participé à l’enquête par le biais du Groupe de lutte contre l’exploitation d’enfants dans internet.