Prudence face aux plantes comestibles exposées aux inondations

La médecin-hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, la Dre Jennifer Russell, émet une nouvelle alerte à propos des dangers de consommation des plantes sauvages comestibles qui ont été exposées à l’eau des récentes inondations.

Elle signale que dans les régions du sud de la vallée du fleuve Saint-Jean qui ont été affectées par la crue des eaux, il se pourrait que ces plantes aient été contaminées et qu’il ne soit pas sécuritaire de les manger.

Les eaux des inondations peuvent contenir des eaux usées non traitées, des hydrocarbures et d’autres contaminants, et les plantes pourraient avoir été exposées à ces produits.

Par exemple, les crosses de fougère sont une plante non réglementée et chaque personne ou entreprise qui en vend a la responsabilité de veiller à ce qu’elles répondent aux exigences de la Loi sur les aliments et drogues du Canada.

En ce qui concerne les autres produits cultivés à des fins commerciales, il est encore trop tôt pour prédire les mesures qui devront être prises, selon la Dre Russell.