5,5 millions $ pour améliorer le réseau de pistes cyclables

Les adeptes de vélo de la Péninsule Acadienne pourront se réjouir de voir que leur réseau de pistes cyclables sera prolongé et amélioré grâce à un investissement gouvernemental majeur. Au total, près de 5,5 millions $ seront investis.

L’investissement sera divisé à parts égales entre le gouvernement du Nouveau-Brunswick et le gouvernement fédéral.

Le projet consiste à relier les villes de Caraquet, de Tracadie et de Shippagan au moyen des voies cyclables.

Ce sont précisément 37,6 km de pistes cyclables qui seront ajoutées. La contribution du fédéral servira également à la réfection de 14,5 km de psite sur le réseau cyclable déjà en place dans la région.

Une nouvelle d’importance pour le président de la Véloroute de la Péninsule Acadienne, Ernest Ferguson.

«Cette annonce va de pair avec la philosophie de la Véloroute de la Péninsule acadienne: prioriser la sécurité et favoriser les activités familiales, dit-il. Ce projet nous amène plus loin. Nous serons un moteur dans le développement du cyclisme.»

C’est le député d’Acadie-Bathurst, Serge Cormier, qui a été mandaté pour faire cette annonce.

M. Cormier a tenu à vanter les mérites d’un projet d’envergure comme celui-ci et a notamment présenté les bénéfices économiques pour la région.

«C’est un projet rassembleur pour les communautés qui apportera de la prospérité pour toute la région», a expliqué M. Cormier en parlant de la création d’emploi et des revenus qui en découleront.

M. Cormier a établi un parallèle intéressant entre le Véloroute de la Péninsule acadienne et la Véloroute des Bleuets du Saguenay–Lac-Saint-Jean, au Québec.

Cette dernière génère annuellement 12 millions $ en revenus pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean, dont 8 millions $ proviennent directement du tourisme.

De plus, la Véloroute des Bleuets crée 112 emplois.

«Le réseau deviendra un modèle d’excellence pour l’avenir et une inspiration pour l’avenir. C’est un plaisir d’appuyer des projets comme celui-ci. Je recommencerais tous les jours», a ajouté le député d’Acadie-Bathurst.

Le nouveau ministre de l’Agriculture, des Mines et des Affaires Rurales et député provincial de Shippagan-Lamèque-Miscou, Wilfred Roussel, se réjouit de cette annonce.

«Le réseau contribuera à améliorer la qualité de vie des gens. Les infrastructures de loisir encouragent la vie active et saine», dit-il mentionnant au passage que le gouvernement est à l’écoute des priorités des gens.

M. Roussel croit aussi qu’une centaine d’emplois pourront être créés dans la Péninsule.