Drogue et Hells Angels: arrestation à Grand-Sault

Le Groupe fédéral des crimes graves et du crime organisé de la GRC au Nouveau-Brunswick a procédé à l’arrestation d’une autre personne dans le cadre d’une enquête sur le trafic de drogue lié aux bandes de motards criminels dans le nord du Nouveau-Brunswick.

Un homme âgé de 59 ans, de Grand-Sault, a été arrêté chez lui mardi.

Mercredi, Normand Godbout a comparu en cour provinciale à Bathurst et il a été accusé de complot de trafic de cocaïne, de trafic de cocaïne, de complot de possession de cocaïne dans le but d’en faire le trafic et de possession de cocaïne dans le but d’en faire le trafic.

Il a été libéré, mais devra comparaître de nouveau en cour le 11 juin pour inscrire son plaidoyer.

En novembre 2016, la police a commencé à enquêter sur le trafic de cocaïne dans la Péninsule acadienne et dans les comtés de Restigouche, de Madawaska et de Victoria, et cet homme est la 14e personne arrêtée, puis accusée en lien avec cette affaire.

Le 25 avril, des accusations ont été portées contre neuf personnes pour différentes infractions liées au trafic de drogue, et le 8 mai, quatre autres personnes, toutes du Québec, ont été accusées.

Pendant l’enquête, la police a saisi environ 900 000$ en argent et quelque 5,5 kilogrammes de cocaïne. Les enquêteurs ont déterminé que la drogue provenait des Hells Angels au Québec.

Les personnes arrêtées ne sont pas des membres des Hells Angels, mais la police croit qu’ils ont des liens avec les Hells Angels au Nouveau-Brunswick et au Québec.

L’enquête de la GRC, à laquelle la Force policière d’Edmundston a collaboré, s’est déroulée en même temps qu’une enquête de la Sûreté du Québec sur les bandes de motards criminels, mais il s’agissait de deux enquêtes distinctes. Les deux services de police ont tout de même collaboré en échangeant des renseignements.