Vivre avec une personne atteinte d’Alzheimer: un défi de tous les instants

Denise Boudreau s’est occupée seule de son mari pendant plusieurs années avant qu’il soit placé dans un foyer de soins de niveau 3B dans la région de Shediac.

Mariés depuis 1971, Denise Boudreau est seule à se remémorer des souvenirs du couple, puisque son mari Donald Boulay est atteint de la maladie d’Alzheimer depuis 2011.

Après avoir travaillé pendant plusieurs années à Montréal, le couple a décidé de prendre sa retraite. L’objectif des deux époux a  toujours été de revenir dans leur région puisqu’ils ont une maison à Nigadoo. Malheureusement, avec le développement de la maladie de Donald, leur retour dans la région Chaleur a été bouleversé.

«Lorsqu’on a emménagé dans notre maison à Nigadoo, mon mari était très hyperactif , gentil et comique. Il ouvrait sans cesse le réfrigérateur et déchirait le journal. Il était toujours en mouvement et je devais le surveiller tout le temps. J’avais toujours peur qu’il lui arrive quelque chose», a mentionné Mme Boudreau.

C’est à l’occasion de la fête des Mères en 2017 que les enfants de Mme Boudreau ont remarqué son épuisement physique et moral. Ils ont suggéré de placer leur père dans un foyer de soins.

«Cela faisait près d’une année qu’il était sur la liste d’attente, mais il n’avait pas encore trouvé de place. Mes enfants ont décidé de l’amener dans un foyer de soins à Shediac. Après la visite habituelle, mon mari a vraiment aimé l’endroit et depuis une année, il y réside.»

«Depuis qu’il est dans ce foyer de soins, il va mieux que lorsqu’il était à la maison. C’est difficile, mais c’est rassurant d’une certaine façon même s’il ne réalise plus qu’il n’est pas le gars qu’il était. On a deux enfants qui résident dans la région de Dieppe, et cela m’aide à alterner mes semaines entre ma maison à Nigadoo et les visites à mon mari», a confié Mme Boudreau.

Pour Denise Boudreau, les personnes qui prennent soin de leurs proches atteints de la maladie d’Alzheimer sont confrontées à plusieurs difficultés, dont le soutien ainsi que les frais élevés liés au placement dans les foyers de soins.

«Lorsqu’une personne reçoit un diagnostic d’Alzheimer, on devrait déclencher un processus pour aider les familles. Ce n’est pas facile de placer son mari dans un foyer de soins puisque le fardeau financier peut représenter 68% du revenu de retraite combiné du couple.»

Marche pour l’Alzheimer à Bathurst

Ce dimanche 27 mai, plusieurs communautés à travers le Nouveau-Brunswick organisent la marche pour l’Alzheimer.

Pour la région de Bathurst, la marche aura lieu à la promenade Waterfront à compter de 13h.

Huguette Duguay, de la Société d’Alzheimer du Nouveau-Brunswick mentionne que l’objectif des régions de Bathurst et de Tracadie est d’amasser respectivement 6000$ et 8000$.