Tracadie: le conseil municipal limitera les questions des citoyens

Les citoyens de Tracadie devront dorénavant se conformer à de nouvelles directives lors de la période de questions. À peine mise en vigueur, le règlement suscite déjà du mécontentement auprès de certains.

Lundi soir, le conseil municipal de Tracadie a voté en faveur d’une modification de son arrêté procédural, qui comprend des directives concernant la période de questions.

À partir de maintenant, les interventions du public devront porter sur des points inscrits à l’ordre du jour.

Un citoyen peut aborder d’autres sujets de compétences municipales, à condition de soumettre ses questions au greffier au plus tard avant 9h30 le mardi précédant la réunion ordinaire.

Le règlement a été mis en place pour plusieurs raisons, explique Denis Losier, maire de Tracadie.

Auparavant, certains citoyens profitaient de ce moment de la réunion pour poser des questions couvrant une grande variété de dossiers, mais les élus n’avaient pas toujours l’information à portée de main, dit Denis Losier.

«On n’empêche pas les gens de parler.»

«Des fois, on se fait filmer par Rogers ou Radio-Canada. On se fait poser des questions sur le spot et il faut avoir la bonne réponse. C’est impossible d’avoir la bonne information pour tout. Le règlement est pour que nous soyons à l’aise avec les réponses qu’on donne.»

Quelques citoyens ont néanmoins profité de la réunion lundi soir pour exprimer leur mécontentement.

«C’est illogique. On dirait qu’on n’a plus notre mot à dire», a résumé Vicky Benoît, une citoyenne.

Le nouveau règlement précise également que le temps d’une intervention est limité à cinq minutes. On ajoute aussi qu’une réunion ordinaire n’est pas un forum acceptable pour la formulation de plaintes à l’égard des employés municipaux ou de commentaires sur leur travail ainsi que sur les membres du conseil.