Énergie NB veut rendre son réseau plus «intelligent»

Énergie NB a été primée mardi à Ottawa pour ses efforts dans la construction d’un réseau plus «intelligent». Des investissements en faveur d’un réseau d’électricité plus fiable et écologique, qui se ressentent également sur la facture des consommateurs.

La Société de la Couronne a été récompensée mardi par le Centre d’excellence de l’Association canadienne de l’électricité (ACÉ) pour ses innovations et investissements dans la mise en place réseau électrique plus intelligent, plus propre et plus fiable.

Des investissements qui visent à «répondre au mieux aux besoins des consommateurs», selon le directeur des communications d’Énergie NB, Patrick Lacroix, en permettant à ces derniers de mieux contrôler leur consommation électrique. Un meilleur contrôle qui serait synonyme d’économies sur leur facture.

Il s’agit en effet d’un des objectifs des programmes d’efficacité énergétiques mis en place par la compagnie ces dernières années, accessibles à la fois aux clients particuliers et aux entreprises.

Notamment, grâce à des évaluations énergétiques de leur logement, proposées par Énergie NB, les consommateurs peuvent avoir accès à des recommandations concernant leurs équipements et leur consommation d’énergie.

Une façon pour les clients de rendre leur résidence moins «énergivore», en contrôlant entre autres le type de chauffage et l’isolation de leur habitation.

Selon les chiffres communiqués par Énergie NB, de 2015 à 2017, ce programme à destination des particuliers aurait permis d’alléger la facture des ménages clients de la société de 3,7 millions $.

La société de la Couronne estime qu’au total, grâce aux différents plans d’efficacité énergétique qu’elle propose, ses clients du Nouveau-Brunswick auraient économisé 67 millions $ de 2015 à 2017.

En route vers une énergie plus verte

En plus de réduire les coûts de l’électricité pour ses clients, Énergie NB, en restructurant son réseau de production et de distribution, entend donner la possibilité aux individus de produire eux-mêmes leur énergie et d’en revendre les surplus.

«Traditionnellement, les compagnies produisent de l’électricité avec de grandes centrales comme des centrales hydroélectriques ou nucléaires (…). Aujourd’hui, de plus en plus d’organisation et d’individus veulent produire leur propre électricité, avec des panneaux solaires par exemple, et vont eux-mêmes avoir un surplus d’électricité», explique le directeur des communications d’énergie NB, Patrick Lacroix.

Si ce plan est une manière de permettre aux clients de réaliser des économies et de prendre le contrôle de leur consommation, il s’agit également pour la société de la Couronne de placer la production d’énergie propre au coeur de ses innovations.

En permettant aux ménages de contribuer au réseau grâce à l’énergie qu’ils produisent, la part d’électricité provenant d’énergies fossiles dans la province va en effet diminuer.

C’est pour atteindre cet objectif de rendre la production plus propre qu’Énergie NB, selon Patrick Lacroix, a signé au cours des dernières années des ententes avec certaines Premières Nations pour la mise en place de parcs éoliens.

En 2016 a également été décidé le début des travaux de modernisation de la centrale hydroélectrique de Mactaquac, qui répond selon les chiffres d’Énergie NB à environ 12% des besoins en alimentation électrique du Nouveau-Brunswick.

Autant d’éléments déterminants dans le choix du jury du Centre d’excellence de l’Association canadienne de l’électricité de primer la société d’énergie néo-brunswickoise.

«Il est essentiel d’avoir ces innovations si on veut faire la transition vers une économie plus verte. Le but du Centre d’excellence et de ce prix, c’est de créer un environnement où ce type d’innovations continuent, se développent et s’accélèrent», conclut le responsable des relations avec les médias pour l’ACÉ.

En tout, 18 compagnies canadiennes et 25 projets d’innovations ont été primés par l’ACÉ. Au Nouveau-Brunswick, en plus d’Énergie NB, Saint John Energy s’est également vu accorder une place au Centre d’excellence.