9e Défi culinaire de Shediac: un chef de Moncton se démarque de la compétition

Un chef de Dolma Food, de Moncton, remporte le 9e Défi culinaire de Shediac. Jean-Francois Delamarre a été le vainqueur de la compétition culinaire qui portait cette année le thème «les saveurs de l’international».

Le plat d’inspiration argentine du chef originaire de la région de Normandie, en France, s’est démarqué auprès des quelque 300 amateurs de gastronomie présents au centre multifonctionnel de Shediac, samedi.

Celui qui a 18 années d’expérience dans le domaine n’avait pas vu venir cette victoire. En fait, il n’avait pas saisi qu’il s’agissait d’une compétition.

«C’était un peu une surprise pour moi. Quand j’ai accepté de participer, c’était pour faire partie de l’activité de collecte de fonds pour le Club de Rotary de Shediac. C’était impressionnant de participer et de rencontrer les autres chefs. Quand ils m’ont dit que j’avais gagné, c’était magnifique!»

M. Delamarre est l’un des cinq cuisiniers qui ont pris part à la compétition. Les chefs devaient préparer leurs aliments dans leur propre cuisine, avant de les transporter au centre-ville de Shediac. Une fois là, ils ont mis les touches finales sur leurs assiettes avant de les servir.

Afin de préparer un repas qui saurait satisfaire 300 personnes dans un emplacement à 25 minutes de route de sa cuisine, M. Delamarre a opté pour un repas simple, mais savoureux.

«J’ai fait une poitrine de boeuf cuit sous vide. C’est une technique culinaire dans laquelle on utilise un sac spécialisé. Je l’ai fait mariner pendant 12 heures, ensuite je l’ai cuit pendant 12 à 13 heures à une température basse. Ça permet d’attendrir la viande pour qu’elle soit moelleuse et facile à manger.»

«Je l’ai accompagné d’une croquette de pomme de terre avec romarin et fromage de chèvre, puis d’une petite purée de tomate. J’ai ajouté deux sauces: une sauce choron (une béarnaise avec sauce tomate) et une sauce chimichurri (huile d’olive avec herbes et vinaigre).»

Le repas de M. Delamarre a été présenté au côté de ceux de Sébastien Richard, du Restaurant Gabrièle, Montassar Ben Aicha, du restaurant Le Petit Paris, Nate Shipley, du restaurant St. James’ Gate, et Frédéric Desclos, d’Adorable Chocolat.

Le défi culinaire était l’événement de fermeture de la huitième semaine de sensibilisation annuelle aux objectifs et aux priorités du club Rotary.

La semaine a été l’occasion de souligner les réalisations de l’organisme de Shediac dans les quatre dernières décennies, dont l’installation du homard géant à l’entrée de la ville, la création du Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour, la création du fonds de fiducie de 100 000$ pour des bourses aux étudiants de l’école Louis-J.-Robichaud et un engagement de 300 000$ dans la rénovation de 2016 du parc Pascal-Poirier.