Légère baisse des prix prévue à la pompe

Une légère baisse des prix à la pompe est prévue cette semaine au Nouveau-Brunswick. Le litre de sans-plomb pourrait baisser sous les 129 cents le litre, jeudi matin.

Des calculs effectués par l’Acadie Nouvelle à partir de données du marché NYMEX laissent prévoir une baisse d’un peu plus d’un cent le litre au prix maximum de l’essence ordinaire libre-service.

Dan McTeague, analyste chez Gasbuddy, prédit pour sa part que les prix demeureront stables cette semaine au Nouveau-Brunswick et dans l’ensemble des Provinces atlantiques.

La Commission de l’énergie et des services publics du Nouveau-Brunswick établit de nouveaux prix maximums des produits pétroliers chaque jeudi à 0h01. D’ici là, le prix maximum de l’essence est 129,8 cents le litre.

À pareille date, l’an dernier, le prix maximum de l’essence ordinaire libre-service était 111,2 cents le litre.

Selon M. McTeague, les facteurs qui impactent les prix sont mixtes cette semaine.

«Une période de maintenance plus longue que prévu à la raffinerie de Suncor à Edmonton en plus que des problèmes de production à trois raffineries de Sarnia pourrait créer des pénuries d’essence et de diesel qui retiennent l’attention des conducteurs et des médias. Des tensions commerciales internationales, ainsi que des spéculations grandissantes que l’Arabie Saoudite et la Russie mettront fin à leurs quotas de production, et même les résultats des élections mexicaines en juillet, produisent des indices mixtes et de la confusion sur les contrats à terme d’essence.»

Mardi après-midi, les prix les plus bas de l’essence au Nouveau-Brunswick, selon Gasbuddy, sont à Shediac, Moncton et Fredericton, où au moins un poste d’essence affiche un prix de 124 cents le litre ou moins.

Les plus élevés, toujours selon Gasbuddy, sont à Brantville et Campbellton, où ils dépassent 129,5 cents le litre dans certaines succursales.

Le prix moyen de l’essence dans la province est 127,0 cents le litre, ce qui est sous la moyenne nationale de 132,2 cents le litre. Les prix les plus élevés sont en Colombie-Britannique (141,1 cents le litre, en moyenne), alors que les plus bas sont au Manitoba (125,4 cents le litre).

Les prédictions sur l’essence ne tiennent pas compte de facteurs imprévisibles comme des phénomènes météorologiques graves et des changements soudains du prix du pétrole sur les marchés mondiaux. Elles ont été établies en se servant des données les plus récentes disponibles. Elles doivent néanmoins être considérées avec prudence.

Les données du marché NYMEX ont été obtenues sur le site internet barchart.com.