Trois conducteurs ivres arrêtés près de Woodstock

Au cours de la fin de semaine, le District de l’Ouest de la GRC a arrêté trois conducteurs ivres près de Woodstock.

Le 16 juin, vers 21h45, un homme de 23 ans de Windsor, au Nouveau-Brunswick, a été arrêté pour conduite avec facultés affaiblies lors d’un contrôle routier effectué à Coldsteam, au Nouveau-Brunswick.

Jacob Alexander Roy a été accusé de conduite avec facultés affaiblies et de manquement à une promesse remise au tribunal. Il a été mis en détention, puis a comparu en cour provinciale à Woodstock, le 18 juin. M. Roy a plaidé coupable aux deux accusations.

Pour l’accusation de conduite avec facultés affaiblies, on lui a ordonné de payer une amende de 1300$ et on lui a interdit de conduire pendant un an.

Jacob Alexander Roy comparaîtra de nouveau en cour provinciale à Woodstock, le 24 octobre, pour connaître sa sentence en ce qui a trait à l’accusation de manquement à une promesse remise au tribunal.

Le 17 juin, vers 1h30, une femme de 26 ans de Florenceville-Bristol, au Nouveau-Brunswick, a été arrêtée pour conduite avec facultés affaiblies lors d’un contrôle routier effectué à Florenceville-Bristol. Elle a été libérée sur promesse de comparaître en cour à une date ultérieure.

Le 17 juin, vers 19h30, un homme de 23 ans, de Lower Woodstock, au Nouveau-Brunswick, a été arrêté pour conduite avec facultés affaiblies après une sortie de route survenue à Richmond Corner, au Nouveau-Brunswick. Personne n’a été blessé lors de l’incident.

L’homme a été libéré sur promesse de comparaître en cour à une date ultérieure.

«En vertu de la législation en vigueur depuis l’an dernier, dans chaque cas, le permis du conducteur a été immédiatement suspendu pour 90 jours et le véhicule a été mis en fourrière pour 30 jours, a déclaré le gendarme Mark Walsh, du Détachement de Woodstock de la GRC. En vertu de la même législation, si, dans les dix dernières années, une personne a déjà été déclarée coupable de conduite avec un taux d’alcool dépassant la limite légale ou de refus de fournir un échantillon d’haleine, son véhicule est mis en fourrière pour 60 jours et quand la personne est déclarée coupable de la nouvelle infraction, la suspension du permis est obligatoirement d’au moins un an.»

Si vous croyez qu’un conducteur a les facultés affaiblies, veuillez composer le 911 immédiatement, car cela est considéré comme une urgence. – AN