Dossier – La mission de Hockey NB (3e partie)

L’Acadie Nouvelle vous présente aujourd’hui de troisième d’une série de quatre reportages du journaliste Stéphane Paquette portant sur la situation des joueurs de hockey acadiens repêchés par la LNH depuis 2003.

Nic Jansen ne se réveille pas chaque matin en pensant au nombre de joueurs qui sont repêchés par des équipes de la LNH. La priorité du directeur général de Hockey Nouveau-Brunswick est plutôt de favoriser le développement du plus grand nombre possible de jeunes athlètes. Et à ce niveau, les progrès sont indéniables.

Comme tout le monde, il est parfaitement au courant du petit nombre de joueurs d’ici qui évoluent dans le meilleur circuit de la planète.

Mais pour lui, ce n’est pas la fin du monde.

«On porte plus attention au nombre de joueurs qui participent à des camps nationaux. Par exemple, cette année, nous avons quatre joueurs (le gardien Mathias Savoie, le défenseur Lukas Cormier ainsi que les attaquants Josh Lawrence et Dawson Stairs) qui vont participer au camp de l’équipe canadienne U-17. Nous voyons ça comme un signe très positif», affirme-t-il.

«C’est difficile de spéculer quand on parle de la LNH. Nous sommes visiblement une petite province. Nous avons approximativement 15 000 joueurs inscrits dans nos différents programmes, alors que le Québec en a près de 100 000. Il y a donc une différence significative. Ça peut être une partie de l’explication.»

Selon Jansen, le système en place fonctionne bien.

«Nous évaluons chaque année le nombre d’équipes que nous avons à tous les niveaux. Nous essayons d’avoir le plus grand nombre d’équipes possible aux niveaux inférieurs, afin d’avoir la base la plus large possible. À cet âge, l’accent ne doit pas être placé sur le développement des joueurs. L’idée est de bâtir notre système comme une pyramide.»

Nic Jansen refuse d’adhérer à la croyance populaire qui dit que le calibre de jeu des niveaux bantam et midget AAA est plus faible au Nouveau-Brunswick qu’ailleurs au Canada.

«Je ne pense pas que ce soit le cas. Au cours des trois dernières saisons, il y a eu deux équipes des Maritimes en finale de la Coupe Telus (Les Islanders du Cap-Breton Ouest en 2016 et les Flyers de Moncton en 2018)», fait-il remarquer.

«On ne peut donc pas affirmer sérieusement que le calibre de jeu est moins bon ici qu’ailleurs au Canada au niveau du midget AAA. Regardez aussi du côté des tournois majeurs auxquels participent les équipes des Maritimes chaque année, que ce soit au Québec, en Ontario ou dans l’Ouest. Nos équipes sont plus compétitives aujourd’hui qu’elles ne l’ont jamais été par le passé», ajoute le directeur général de Hockey Nouveau-Brunswick.

«Notre équipe U-16 a réussi à vaincre une des équipes du Québec cet hiver. Si on regarde le bassin de joueurs des deux équipes, il s’agit d’un exploit digne de mention.»

Sauf que Nic Jansen dit réaliser que le statu quo n’est pas acceptable. Pour rivaliser avec les meilleurs, il faut constamment évoluer.

«On cherche toujours à s’améliorer. Mais il faut comprendre que le niveau élite n’est qu’une petite partie de nos programmes de hockey. Notre but est toujours de permettre à nos joueurs et joueuses de passer au niveau suivant, quel qu’il soit. C’est aussi le but de tous nos entraîneurs.»

Il refuse aussi de croire que le niveau des entraîneurs est inférieur à celui des provinces voisines.

«Nous avons beaucoup de bons entraîneurs au Nouveau-Brunswick. Mais en même temps, on peut toujours faire mieux. Au fil des ans, nous avons ajouté des nouvelles exigences selon les niveaux dans le but de poursuivre cette progression. Nous essayons aussi d’accentuer nos partenariats avec les équipes de la LHJMQ. Nous avons par exemple eu des cliniques avec les entraîneurs des Sea Dogs et les Wildcats.»

– Demain, le choix facile du hockey scolaire ou sortir de sa zone de confort avec le hockey élite.

Les Néo-Brunswickois aux camps de la LHJMQ en 2018

Acadie-Bathurst: Mathieu Blanchard (Bathurst), Guillaume Chiasson (Shippagan), Frédéric Castonguay (Campbellton), Ethan Crossman (Sackville), Alexandre David (Pigeon Hill), Elijah Francis (Elsipogtog), Sébastien Hébert (Moncton), Marc-André LeCouffe (Tracadie), Tyriq Outen (Miramichi) et Jacob Lévesque (Dieppe).
Baie-Comeau: Alexis Dubé (Saint-Quentin) et Jérémie Hébert (Moncton).
Blainville-Boisbriand: Cole Fraser (Quispamsis), Peyton Hoyt (Lincoln) et Samuel LeBlanc (Dieppe).
Cap-Breton: Jacob LeBlanc (Dieppe) et Adam McCormick (Woodstock).
Charlottetown: Nicolas Bourque (Moncton), Lukas Cormier (Sainte-Marie-de-Kent), Dominic Hachey (Moncton), Drew Johnston (Saint-Jean), Sam King (Saint-Jean), Patrick LeBlanc (Sainte-Marie-de-Kent).
Chicoutimi: Deny Gaudet (Moncton).
Drummondville: Adam Bowness (Quispamsis) et Daniel Moody (Miramichi).
Gatineau: William Basque (Tracadie) et Tim Gould (Moncton).
Halifax: Yannic Bastarache (Bouctouche), Cole Stewart (Moncton), Denis Toner (Saint-André-du Madawaska) et Cole Waugh (Moncton).
Moncton: Zachary Alcorn (Grand-Bay/Westfield), Mika Cyr (Sainte-Anne-du-Madawaska), Sam Dow (Fredericton), Kyle Foreman (Woodstock), Jack Grant (Fredericton), Evan Jackson (Moncton) et Anderson MacDonald (Saint-Jean).
Québec: Nicolas Savoie (Dieppe).
Rimouski: Cole Cormier (Dieppe) et Alex Wynter (Moncton).
Rouyn-Noranda: Maxime Grandmaison (Dieppe) et Olivier-Luc Haché (Savoie Landing).
Saint-Jean: Thomas Ashe (Dieppe), Lynden Breen (Grand Bay), Jérémie Jacob (Dieppe), Joshua Lawrence 9Fredericton), Aiden MacIntosh (Moncton), Ben Reid (Quispamsis), Connor Richard (Quispamsis), Mathias Savoie (Memramcook), Tyler Smith (Saint-Jean) et Dawson Stairs (Fredericton).
Shawinigan: Alex Lavoie (Saint-Basile) et Brendan Milson (Miramichi).
Sherbrooke: Jaxon Bellamy (Hampton) et Ethan Pearson (Fredericton).
Val-d’Or: Aucun.
Victoriaville: Dominic Cormier (Moncton) et Joey Frenette (Petit-Rocher).