Un nouveau pont entre l’île Lamèque et Shippagan

Le gouvernement provincial a annoncé, vendredi matin, qu’un nouveau pont sera construit entre l’île de Lamèque et Shippagan.

La construction débutera en 2022.

L’île de Lamèque et la ville de Shippagan sont reliées par le pont actuel depuis 1959. Il arrive à sa fin de vie utile. Des élus et citoyens de la région réclament depuis une dizaine d’années qu’un nouveau lien fixe soit construit, en raison de l’état de détérioration avancée de l’infrastructure.

En janvier, le ministère des Transports et de l’Infrastructure a entamé les premières étapes de planification, avec notamment une étude d’impact environnemental et l’étude des tracés potentiels.

Depuis 2015, le gouvernement a investi 1,4 million $ dans des réparations du pont actuel pour veiller à ce qu’il puisse continuer à servir la communauté jusqu’à ce que le processus de conception et de construction du pont de remplacement soit terminé.

Le premier ministre Brian Gallant sera à Shippagan vendredi matin afin d’effectuer l’annonce.

Il révélera que des consultations communautaires auront lieu pour choisir la conception qui convient à la communauté.

Les travaux préparatoires du projet ont débuté et se poursuivront au cours des prochaines années, car d’autres études doivent être effectuées avant le début de la phase de conception.

Au cours de l’exercice financier 2017-2018, une somme d’environ 100 000$ a été investie dans les travaux de planification et de conception relatifs aux emplacements possibles.

Pour 2018-2019, le gouvernement s’est engagé à verser 250 000$ pour la collecte de données de conception ainsi que pour l’arpentage et la réalisation d’études géotechniques et hydrauliques.

Le vieux pont actuellement en service comprend une travée levante centrale longue de 194 mètres qui permet aux bateaux de passer.

Sa fermeture occasionnelle cause des maux de tête. L’année dernière, des autobus scolaires ont dû faire demi-tour après avoir été bloqués pendant plus de 90 minutes. Des travaux avaient réduit la circulation une seule voie. Des voitures avaient attendu près de deux heures avant de pouvoir traverser.