Trafic de drogue dans le Nord: un membre des Hells comparait par vidéoconférence

Détenu à Shediac, Emery Joseph Martin, surnommé  Pit», a comparu par vidéoconférence à Bathurst, mercredi matin.

L’accusé, un membre en règle des Hells Angels, sera de retour en cour le 31 juillet à 11h pour fixer la date de l’audience, qui pourrait durer cinq jours. Pit Martin a mentionné à la  juge Brigitte Sivret qu’il est en accord avec cette décision. Toutefois, il demande d’avoir la divulgation des preuves pour se préparer à temps. À ce sujet, le procureur de la couronne, Bernard Roux dit qu’il fera les arrangements pour fournir la divulgation des preuves à l’accusé.

Emery Joseph Martin, âgé de 57 ans, de Sainte-Anne-de-Madawaska, a été arrêté le 25 juin  sur la Transcanadienne, près de Rivière-Verte.

Il est accusé de complot de trafic de cocaïne, de trafic de cocaïne, de complot en vue de posséder de la cocaïne dans le but d’en faire le trafic, de possession de cocaïne dans le but d’en faire le trafic, de complot en vue de recycler des produits de la criminalité, de recyclage de produits de la criminalité, de complot en vue de posséder des produits de la criminalité, de possession de produits de la criminalité, de perpétration d’une infraction au profit d’une organisation criminelle et d’avoir charger une personne de perpétrer une infraction au profit d’une organisation criminelle.

Emery «Pit» Martin est le premier membre des Hells Angels à être arrêté dans le cadre de l’enquête en cours sur le trafic de cocaïne dans la Péninsule acadienne et dans les comtés de Restigouche, du Madawaska et de Victoria, explique la caporale Jullie Rogers-Marsh de la GRC au Nouveau-Brunswick.

«Il s’agit d’une arrestation importante.»

Les enquêteurs du Groupe fédéral des crimes graves et du crime organisé ont déterminé que la drogue entrant dans la province provenait des Hells Angels du Québec.

Depuis le 25 avril, 15 personnes ont été arrêtées dans le cadre de l’enquête.