De la fumée provenant du Québec se propage sur le Nord-Est

Ceux qui croyaient avoir aperçu de la fumée dans le ciel du nord-est de la province lundi n’avaient pas la berlue.

La soixantaine de feux de forêt qui fait actuellement rage au Québec en sont responsables.

Ces incendies, dont plusieurs ont été allumés par la foudre sur la Côte-Nord, ont détruit plusieurs milliers d’hectares de forêt.

Une cinquantaine de sapeurs-pompiers du Nouveau-Brunswick prêtent d’ailleurs main-forte à leurs collègues québécois.

Environnement Canada a émis un Bulletin spécial sur la qualité de l’air.

«On constate un niveau élevé de pollution de l’air en raison de la fumée provenant de feux de forêt. Des panaches de fumée qui envahissent le nord du Nouveau-Brunswick en provenance des feux de forêt au Québec ont occasionné une détérioration de la qualité de l’air dans la région. La fumée se déplacera progressivement vers le sud aujourd’hui (mardi) et pourrait toucher cette région plus tard aujourd’hui.»

La qualité de l’air devrait s’améliorer dans le sillage du front froid à partir de mardi après-midi sur le nord du Nouveau-Brunswick et mardi soir ou la nuit prochaine pour les secteurs sud.

Mardi, la force policière de Bathurst a tenu à informer la population que contrairement à ce qui aurait circulé sur les médias sociaux et par le biais de certains médias, aucun feu n’a été répertorié dans le nord-est de la province, lundi. «La brume enfumée qui est apparue aujourd’hui sur la région est en provenance de feux de forêts situés dans la province du Québec.»

Cinq feux ne sont pas encore maîtrisés au Nouveau-Brunswick, deux dans la Miramichi, deux dans la région de Fredericton et un dans la région d’Edmundston.

Une interdiction de feu est en vigueur pour tout le Nouveau-Brunswick jusqu’à mardi 14h.

Quelque 206 feux de forêt ont été répertoriés cette année dans la province, soit le même nombre qu’en 2016 à la même période, mais trois fois plus que l’année dernière.