Une journée rafraîchissante à Grand-Sault

Cet épisode de temps chaud qui frappe l’ensemble du Nouveau-Brunswick en ce début de semaine ne fait pas que des mécontents, bien au contraire…

Inauguré il y a à peine quelques jours, le parc aquatique de Grand-Sault fait déjà le bonheur des jeunes et moins jeunes qui n’ont pas hésité un instant à envahir l’endroit afin de se rafraichir et de profiter des multiples jeux d’eau présents sur place.

Une cinquantaine de personnes se trouvait sur les lieux lundi après-midi, lors du passage de l’Acadie Nouvelle.

Pour plusieurs, il s’agissait d’une toute première visite au parc aquatique qui risque fort de gagner en popularité au fil des chaudes journées estivales et de faire des jaloux.

«C’est la première fois que nous venons ici et sûrement pas la dernière…», a confié Chelsea Lavoie, une résidente de la Communauté rurale de Saint-André qui ne semblait aucunement incommodée par cette chaleur accablante.

Nous serons ici au moins une fois par semaine, ça c’est certain!», a ajouté la jeune mère de famille tout en gardant un œil attentif sur son petit Zachary qui semblait filer le parfait bonheur.

Après un saut hors de l’eau durant quelques secondes, le jeune enfant aura tôt fait de retourner sous les jets d’eau, tout en priant sa mère de l’accompagner.

Érigé au coût d’un peu plus d’un demi-million de dollars, l’endroit vaut aisément le détour diront plusieurs venus d’aussi loin que la région du Haut-Madawaska afin de s’offrir un bain de soleil.

Martine Caron, une résidente de Grand-Sault, a pour sa part délaissé sa maison pourtant dotée d’une piscine extérieure afin de profiter des chauds rayons de soleil et des installations flambant neuves désormais offertes à la population.

Enfin un répit au thermomètre

Certains seront heureux d’apprendre que cet autre épisode météorologique parsemé d’air chaud et d’humidité sera chose du passé dès mardi soir.

Un bref et léger front froid traversera même la province du nord jusqu’au sud au cours de la journée et de la nuit de mardi à mercredi, ce qui se traduira par une baisse marquée des températures.

«Le mercure a légèrement dépassé 30° Celsius un peu partout au Nouveau-Brunswick lundi, mais à première vue il ne semble pas y avoir eu de records de chaleur fracassés», a fait savoir Jill Maepea, météorologue à Environnement Canada.

Ce répit sera toutefois de courte durée puisque le mercure devrait à nouveau osciller près de 30° dès le début de la fin de semaine prochaine.