Des médailles pour d’anciens combattants acadiens de la guerre de Corée

Une quinzaine d’anciens combattants acadiens de la Guerre de Corée seront honorés pour leur participation à ce conflit dont on célèbre cette année le 65e anniversaire de la fin des combats.

Ancien combattant originaire de la Gaspésie, Gilles Martin s’évertue depuis quelques années à retrouver au Québec comme en Acadie des vétérans qui, comme lui, ont servi dans cette guerre de 1950 à 1953.

En 2011, il est retourné en Corée du Sud afin de recevoir la Médaille d’ambassadeur de paix, une distinction honorifique remise par ce pays aux anciens combattants afin de les remercier d’avoir servi lors de ce conflit. Habituellement, les combattants doivent se rendre en Corée pour recevoir cet honneur. Toutefois, grâce aux efforts de M. Martin, elles seront désormais remises par des dignitaires coréens ici même, question d’éviter un long et pénible voyage pour les anciens combattants. Ils ont maintenant tous franchi le cap des 80 ans.

Caporal commandant une section durant le conflit, M. Martin s’est enrôlé dans les Forces à 18. Il a toutefois dû attendre d’avoir 19 ans avant de pouvoir partir en Corée. Il y est finalement resté un an, un séjour qui l’a marqué à vie… tout comme pour de nombreux autres soldats.

«On dit que 40% des Canadiens qui ont servi en Corée avaient participé à la Seconde Guerre mondiale. J’étais donc l’un des plus jeunes à partir pour la guerre», indique le vétéran qui a soufflé ses 85 bougies il y a deux semaines.

En 2013, dans le cadre du 60e anniversaire, les efforts de M. Martin pour retrouver les anciens combattants de cette partie du pays pour qu’ils reçoivent leur reconnaissance avaient porté leurs fruits. Il en avait débusqué 16, dont quatre au Restigouche. Cinq ans plus tard, il récidive.

«Je suis allé chercher ma médaille en Corée du Sud en 2011. En revenant, je me suis dit que ce serait bien si tous les anciens combattants qui n’ont pas la chance de s’y rendre – pour diverses raisons – pouvaient également recevoir cet honneur. J’ai donc entrepris de retrouver ceux qui avaient servi là-bas», explique-t-il.

Cela fait près de deux ans qu’il travaille à ce projet. Cette fois, il a élargi son champ de recherche, allant même jusqu’à Montréal, aux Îles-de-la-Madeleine et même en Ontario. Il a réussi à retrouver une quarantaine de soldats. De ce nombre, une quinzaine d’anciens combattants proviennent du nord du Nouveau-Brunswick, principalement au Restigouche.

«Ça peut paraître simple, mais ce n’est pas si facile de retrouver des gens, surtout pas après 65 ans. Il y a beaucoup de vétérans qui ont perdu des détails précieux, comme leur numéro régimentaire, leurs années de services, etc. On a réussi à en retrouver, mais c’est certain qu’il en reste encore plusieurs, même ici dans l’est. Il est fort possible que plusieurs se manifestent au cours des prochaines semaines et même après l’événement», souligne M. Martin, notant toutefois qu’il compte remettre la tâche de regrouper tout ce beau monde à quelqu’un d’autre la prochaine fois.

La cérémonie de remise des médailles aura lieu le 27 juillet à New Carlisle en Gaspésie. Elles seront décernées en personne par l’ambassadeur de la Corée du Sud, Maeng-Ho Shin.

Près de la moitié des soldats retracés était toutefois décédés. Des médailles le seront décernées à titre posthume à leur famille.